Coronavirus : SOS Médecins Nice passe à la téléconsultation

Les règles de la téléconsultation sont assouplies de manière temporaire en raison de l'épidémie de coronavirus. / © NATHALIE SAINT-AFFRE/MAXPPP
Les règles de la téléconsultation sont assouplies de manière temporaire en raison de l'épidémie de coronavirus. / © NATHALIE SAINT-AFFRE/MAXPPP

Depuis cette semaine, les 40 médecins de SOS-Médecins Nice sont amenés à consulter à distance. C'est une des premières antennes françaises de l'association à la mettre en place. Un choix dicté par l'urgence de placer en sécurité patients et praticiens...

Par Gérald Teissier

L'association SOS Médecins est bien connue pour ses interventions à domicile.
A Nice, par exemple, chaque praticien effectue entre 15 et 20 visites par tranche de 12 heures.
Mais le coronavirus a largement changé la donne, avec une demande qui explose.
D'où l'idée de passer en urgence à la consultation à distance.

"Il s'agissait de répondre aux sollicitations, mais surtout de protéger nos médecins du virus, ainsi que les patients bien sûr", explique Joëlle Martinaux, la présidente de SOS Médecins dans les Alpes-Maritimes.

Le diagnostic s'opère depuis un simple smartphone via des applications type Skype ou WhatsApp. Une possibilité offerte grâce à l'assouplissement de la réglementation car auparavant la téléconsultation nécessitait un équipement spécifique avec une ligne sécurisée.

Pour l'instant, cela prend un peu plus de temps qu'une consultation classique, car le médecin doit noter manuellement l'identité du patient au lieu de simplement passer sa Carte Vitale. Mais la perspective prochaine d'une prise en charge à 100% des consultations Covid-19 devrait permettre de gagner en rapidité.

Priorité au Covid-19

SOS Médecins privilégie pour l'heure la téléconsultation pour les seuls cas supposés de Covid-19. Mais cela pourra être étendu.

La téléconsultation est désormais possible depuis un simple smartphone. / © SOS Médecins Nice
La téléconsultation est désormais possible depuis un simple smartphone. / © SOS Médecins Nice

"Pour nous, téléconsulter présente de multiples avantages. Comme desservir une zone géographique plus large, collines niçoises ou vallée du Paillon, ou encore ménager un médecin qui aurait par exemple un lumbago ou une fragilité quelconque", selon Joëlle Martinaux.

Très rapidement, sans doute d'ici la semaine prochaine, la téléconsultation sera également opérationnelle dans les Ehpad du CCAS de Nice, mais aussi à l'accueil de jour pour personnes sans domicile fixe. Avec bien sûr, dans ce cas, l'aide du personnel pour manipuler le smartphone. L'objectif restant l'accès aux soins pour tous, dans les plus brefs délais.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus