• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Coupe Davis : Simon n'a pas tremblé devant Ward

Avec cette victoire sans accroc, pliée en 1h47, Simon a donné pleinement satisfaction à son capitaine Arnaud Clément. / © JUSTIN TALLIS / AFP
Avec cette victoire sans accroc, pliée en 1h47, Simon a donné pleinement satisfaction à son capitaine Arnaud Clément. / © JUSTIN TALLIS / AFP

Le Niçois Gilles Simon a maîtrisé James Ward en trois sets (6-4, 6-4, 6-1) pour offrir avec autorité le premier point à la France contre la Grande-Bretagne en quarts de finale de la Coupe Davis, vendredi au Queen's (Londres).

Par AFP

Un faux-pas lors de ce match inaugural contre le 89e mondial aurait presque sonné le glas des chances françaises, avant même le deuxième simple entre Jo-Wilfried Tsonga et la star britannique Andy Murray (N.3).

Avec cette victoire sans accroc, pliée en 1h47, Simon a donné pleinement satisfaction à son capitaine Arnaud Clément, qui avait fait le choix de ménager Richard Gasquet, demi-finaliste à Wimbledon, pour cette première journée.

Piège évité

Ce premier duel avait tout du piège pour les Bleus. Ward, qui avait pour la première fois atteint le troisième tour de Wimbledon il y a deux semaines, n'a que peu de références sur le circuit ATP. A force de commettre des fautes directes (52 fautes directes contre 33 pour Simon), son jeu s'est désagrégé. Le N.1 français (11e mondial), quart-de-finaliste pour la première fois à Wimbledon, a lui avancé sur la lancée de son épopée dans le temple du tennis.

D'abord tendu, il a dû sauver une balle de break pour égaliser à 1 jeu partout. Simon a appuyé sur le coup droit déficient de Ward pour prendre le dessus dans les échanges et poussé son adversaire à la faute. Après une défense rigoureuse du Français, Ward a raté un smash et offert le premier break de la partie à Simon (2-3).
Gilles Simon

1ère balle de service

Sûr de ses forces au service (84% de points gagnés derrière sa première balle), il n'a plus offert la moindre opportunité de break à son adversaire, dont le jeu s'est détérioré au fil du match.

Dans la deuxième manche, Simon a pris tôt l'engagement de Ward pour mener 2-1 sans être inquiéter par la suite grâce à son jeu long. Quand il a semblé en danger, notamment au moment de servir pour le gain de cette deuxième manche (à 5-4, 15-30 pour Ward), le N.1 français a trouvé la parade avec des premières balles efficaces. Hors sujet dans la troisième manche, l'Anglais n'a pu que regarder les jeux défiler.

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus