CV vidéo, coaching... Pour les seniors, comment s'adapter aux nouvelles formes de recrutement ?

Comment être recruté quand on est seniors et demandeurs d'emploi ? Après les annonces de la ministre Elisabeth Borne sur la réforme des retraites, beaucoup s'inquiètent. Pourtant, des initiatives sont en place. Coup de projecteur sur l'association Nice Ariane Développement. Coaching, CV vidéo... tout est fait pour mettre les séniors sur le devant de la scène.

Olivier (son nom sera tu pour préserver son anonymat.) à plus de 50 ans. Il entre dans la catégorie dite des "seniors" dans le monde du travail. En Provence-Alpes-Côte d'Azur, selon les chiffres officiels 2022, 29% des demandeurs d'emploi sont des "seniors", soit des personnes de 50 ans et plus.

Cet ancien professeur documentaliste a souhaité une reconversion et s'est retrouvé face à un problème majeur : "j’ai envoyé mon CV qui a été scanné par une intelligence artificielle. Elle a détecté une vingtaine de compétences et une dizaine de métiers différents et malgré ça, je n’ai eu aucun entretien, confie-t-il. J’ai envoyé 2 candidatures par jour, je pensais pouvoir avoir mes chances. J’ai cherché dans plusieurs directions : j’avais vraiment besoin de travailler : gestion administrative, hôtellerie et les métiers de l’éducation, la culture… "

"Ils n'ont pas conscience des "handicaps" qui les attendent, et qu'ils ont déjà pu connaître"

Inscrit à Pôle Emploi, sa conseillère le dirige vers l'association Nice Ariane Développement pour l'aider dans sa quête d'emploi. Cette dernière, spécialisée à l'insertion des jeunes des quartiers sensibles, s'est ouverte très rapidement à l'insertion des "seniors". "Quand on les récupère, ils n'ont pas conscience des "handicaps" qui les attendent, et qu'ils ont déjà pu connaître. Nous, on est là pour les alerter en leur disant qu'ils ne peuvent pas faire n'importe quoi...", raconte Alain Meinardi, président de l'association Nice Ariane Développement. 

Coaching, job dating... L'association a mis en place de nombreux ateliers pour chaque participant. Fait innovant : ils proposent gratuitement à chacun d'entre eux de réaliser un CV vidéo. "Ils ont une minute pour s'exprimer, on leur propose un modèle qui est tendu devant eux. Par exemple : Je m'appelle Henry, j'ai 68 ans, j'exerce tel métier, je suis disponible tout de suite... A travers leurs mimiques, leur débit, ils font jaillir et percuter leur personnalité", insiste le président de l'association. 

"Un CV papier est regardé entre 30 et 32 secondes en moyenne"

Depuis son lancement en 2015, date de la création de l'association, entre 350 et 400 CV vidéos ont été réalisés. « Un CV papier est regardé entre 30 et 32 secondes en moyenne, les recruteurs gagnent du temps à aller sur le profil Pôle emploi dans le secteur des métiers recherché en regardant le CV vidéo, en voyant comme la personne s’exprime. Il n’y a pas de mensonge là. », surenchérit-il.

Selon lui, après les nombreux exercices de coaching et ce type de création vidéo, 64% des personnes trouvent un emploi. Pourtant, Olivier s'est retrouvé face à des difficultés : "Pour moi, ça ne m'a pas vraiment servi. Sur les sites, il n'y avait pas d'endroit où poster mon CV vidéo à cause d'un problème de format. Je pense que l'idée est bonne, mais le monde du travail ne s'est pas encore adapté à ce type de chose". 

Adopter un bon style vestimentaire et mettre en avant son savoir-être

Mais, si il vous prenait l'envie d'en faire un par vous-même, voici quelques conseils d'Alain Meinardi : "Les recruteurs visent des gens qui ont du savoir-être, des gens motivés par le travail et qui ont encore envie d'être utile à la société. Voilà les critères gagnants. Il faut adopter un style vestimentaire adapté et faire un effort sur le look." 

Et pour les entretiens d'embauche : "il faut bien les préparer en amont et surtout, il faut bien comprendre le contenu des offres d'embauches. Il ne faut pas noyer votre interlocuteur dans un flot de paroles et éviter l'arrogance parce que le recruteur est plus jeune que vous". 

"Les seniors ont une expérience indéniable"

Si les discriminations à l'embauche sont relatées par le président de l'association et Olivier, Alain Meinardi tient à souligner un point : "les seniors ont une expérience indéniable, ils assurent d'une sécurité du maintien dans leur emploi plus qu'un jeune qui peut basculer de 6 mois en 6 mois dans différentes entreprises."

"Le binôme senior-jeune fait des merveilles". Un discours qui convainc puisque, selon ses chiffres : 80% des cabinets de recrutement proposent un profil senior aux entreprises, 50% d'entre eux sont embauchés une fois l'entretien réalisé. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité