CARTE. Var, Alpes-Maritimes, Hautes-Alpes, les groupes scolaires ouverts pour les personnels prioritaires

Les parents peuvent bénéficier d'un chômage partiel sous conditions et les personnels prioritaires pourront faire garder leur enfant dans des crèches, des groupes scolaires ou, pour les vacances avancées, dans des centres aérés. Retrouvez ici la liste des établissements concernés en Paca. 

Une salle de classe.
Une salle de classe. © Anne le Hars / France Télévisions

Pour les personnels prioritaires 

Les communes qui le peuvent organiseront un service minimum d'accueil pour les enfants des personnels dits "prioritaires", comme les sapeurs-pompiers ou les soignants. La liste des professions concernées a été dressée par le gouvernement, elle est disponible sur le site national de la Caisse d'Allocation Familiales

L'académie de Nice a communiqué une carte des établissements ouverts pour accueillir les enfants des personnels prioritaires dans le Var et les Alpes-Maritimes : 

Voir en plein écran

Par exemple ville de Toulon a communiqué au sujet de l'organisation de son service minimum d’accueil :

- Maternelle et élémentaire Cité des Pins

- Maternelle et élémentaire 4 Chemins des Routes

- Maternelle et élémentaire Jean Aicard

- Maternelle et élémentaire Font Pré

L'accueil périscolaire effectué par la ville aura lieu de 7h30 à 8h30 et de 16h30 à 18h00. Celui en partenariat avec l'Éducation nationale de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h30.

La cantine sera ouverte dans ces établissements de 11h30 à 13h30

La ville de Toulon indique dans son communiqué qu'elle prévoit d'ouvrir deux groupes scolaires samedi 10 et dimanche 11 avril de 7h30 à 18h :

Pendant les vacances scolaires, un accueil de loisirs sans hébergement aura lieu du lundi 12 au dimanche 25 avril avec l'ouverture de 3 centres aérés de 7h30 à 18h :

Un retour à la normale est prévu à partir du lundi 26 avril sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire et des consignes données par l’Etat.

Une élève de collège en train de réviser chez elle.
Une élève de collège en train de réviser chez elle. © Anne le Hars

15 crèches ouvertes à Marseille

Comme lors du premier confinement, un dispositif d’accueil des enfants des personnels prioritaires est organisé en lien avec l’Education nationale et les collectivités locales ainsi que dans les crèches. A Marseille, la liste des 15 crèches municipales ouvertes est à retrouver dans cette carte interactive.

Et dans les Hautes-Alpes aussi

Afin de limiter les regroupements d’enfants, les groupes seront limités à 10 élèves en école maternelle et
à 15 élèves en élémentaires et dans le second degré, précise la préfecture.


S’agissant des enfants identifiés comme cas contact, ou dont la classe a été fermée au cours de la
semaine du 29 mars au 4 avril, ils ne seront admis que sur présentation d’un résultat négatif de
test Covid-19 de moins de 72 heures.

Des aides pour les parents

Beaucoup de parents ont repensé au premier confinement lors de l'annonce de la fermeture des écoles mercredi soir par Emmanuel Macron. Mardi 6, jeudi 8 et vendredi 9 avril, il faudra trouver une solution pour faire garder ses enfants qui n'iront pas à l'école, il faudra aussi s'occuper des plus petits et des collégiens et des lycéens jusqu'au 3 mai...

Un nouveau casse-tête pour les parents qui travaillent. Les principales fermetures et les dates à retenir dans cette vidéo :

Le nouveau planning pour les écoliers du 6 avril au 3 mai

Plusieurs aides sont proposées par le gouvernement.

Le chômage partiel

Le dispositif mis en place jpar le gouvernement il y a un an lors de l'annonce de la fermeture d'une classe est maintenu dans le cadre de la fermeture généralisée des établissements scolaires et des crèches. En clair, le nombre d'arrêts de travail pour garde d'enfant va très fortement augmenter, sauf pour les parents qui vont télétravailler.

Les salariés en télétravail n'auront pas droit au chômage partiel.
Les salariés en télétravail n'auront pas droit au chômage partiel. © France Télévisions

Ceux dont le métier ne permet pas le télétravail pourront bénéficier du chômage partiel :

La ministre du travail Elisabeth Borne a indiqué jeudi après-midi qu'elle "confirme qu'un salarié en télétravail peut demander à être placé en activité partielle si la garde de son ou ses enfants l'empêche de poursuivre son activité normalement."

Il faudra bien sûr en informer l'employeur avec un justificatif.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société confinement santé covid-19