Découvrez "L'histoire oubliée des immigrés italiens" à travers le livre d'un auteur de Nice

Fuyant la misère des campagnes de leur pays pendant plusieurs siècles, les immigrés italiens étaient nombreux à venir travailler et vivre à Nice. À travers "L’histoire oubliée des immigrés italiens à Nice et dans les Alpes-Maritimes" son écrivain et historien Gérard Geist nous plonge dans une histoire pas si lointaine et profondément ancrée dans notre patrimoine.

Après un retard causé par des problèmes d’impression, l’ouvrage historique La mémoire des immigrés italiens à Nice et dans les Alpes-Maritimes paraîtra le 27 avril et sera présenté aux lecteurs ce même jour à la librairie Jean Jaurès de Nice.

Édité par les éditions niçoises Mémoires millénaires, ce livre décrit le déroulement de l’afflux massif d’Italiens en Côte d’Azur, un repère historique qui s’inscrit dans le grand mouvement de l'immigration du XIXe siècle lorsque les hommes s’expatriaient pour fuir la famine et la misère. 

Pour son second livre, Gérard Geist a souhaité parler de l'immigration italienne.

Car certaines d'entre elles ont été parfaitement réussies malgré les nombreuses difficultés rencontrées.

Gérard Geist, écrivain.

Ce livre est le second livre de Gérard Geist. "Pourquoi seulement le second ? Parce que je m'y suis mis très tard et aussi parce que j'écrivais aussi beaucoup d'articles parallèlement". Après Moi Jeronimo Lobo ou le voyage extraordinaire d’un jésuite en Abyssinie au XVIIe siècle publié en 2019, l'auteur change donc totalement d'univers.

Un ouvrage dans lequel les lecteurs découvrent le sort réservé aux jésuites partis évangéliser le monde dès le XVIe siècle. Les coutumes et l’histoire millénaire qui remonte au Roi Salomon et à la reine de Saba y sont également décrites.

Entre politique, journalisme et historien

Né à Nice en 1955, après avoir été major de la promotion de l’École normale d’instituteurs des Alpes-Maritimes, Gérard Geist gravit rapidement les échelons de la notoriété. Ses premiers pas en politique, iil les fait en étant Directeur de l’Alliance française de Coimbra sous l’égide du ministère français des Affaires étrangères. Tandis qu’il multiplie les collaborations avec ce ministère, il reste toujours attaché à deux réelles vocations : l’histoire et l’enseignement. Professeur la Sorbonne de Paris, il diffuse régulièrement son savoir sur les deux guerres mondiales.

Élu local en Seine-et-Marne depuis 2001, il a consacré, en 2015, un ouvrage à la vie rurale en Brie à travers les siècles et particulièrement à la commune dont il est maire : Sainte-Aulde.

Ce livre avait été très bien reçu parce qu'il pouvait intéresser tout le monde !

Gérard Geist, auteur de "L'histoire oubliée des italiens à Nice et dans les Alpes-Maritimes"

Entre littérature et politique, son cœur balance finalement très peu. 

En 2016, il démissionne de la communauté des communes du pays Fertois. Contesté par ses adversaires, il profite de cette occasion pour se consacrer pleinement à l’écriture.

« Une pierre à l’édifice de la tolérance »

D’articles en articles en passant par un grand nombre de publications et de conférences en conférences de tout type, Gérard Geist se fait un nom.

Petit à petit, il tente d'effacer les barrières entre les peuples et les communautés religieuses, "parce qu'il n'y a rien de mieux que l'écriture pour ouvrir les esprits" explique-t-il. 

Un écrivain engagé à l'écoute 

Pour son dernier livre, l'écrivain a choisi de s'attacher aux témoignages plutôt qu'aux archives. C'est pourquoi on y retrouve des tranches de vie et des destins tous aussi attachants qu'intéressants au fil de destins de familles d'origine italiennes.

C'est pourquoi il a lancé un appel à candidature auprès de tous ceux qui pourraient lui apporter des éléments de compréhension. 

Ces personnes sont volontiers venues à ma rencontre pour me raconter des histoires de cours d'école ou de discrimination. C'était un moment très fort.

Gérard Geist

Une ascension incroyable

Arrivés sur la Côte d’Azur en tant que simples ouvriers ou intérimaires, certains d’entre eux ont su se hisser tout en haut de l’échelle sociale.

Les grandes compétences professionnelles de ces travailleurs du bâtiment les font parfois devenir chefs d’entreprise.

"L’histoire oubliée des immigrés italiens à Nice et dans les Alpes-Maritimes"

C’est le cas des sociétés Spada ou Nicoletti, très présentes à Nice.

Les premiers italiens se sont installés en France dès le 18ᵉ siècle, mais les grandes vagues d'immigration sont réellement arrivées à Nice et dans les Alpes-Maritimes à partir du 19ᵉ siècle.

Tout cela a vraiment commencé avec le début du tourisme de masse sur la Côte d'Azur. Les italiens ont très vite compris alors qu'ils gagneraient davantage en un jour qu'un boucher à Lantosque en une semaine.

Gérard Geist.

Après avoir parlé du Portugal et de l'Éthiopie, cet ancien élève du lycée Masséna à Nice nous plonge dans l'histoire des immigrés italiens.

Avec toujours le même souhait "que ce soit hyper facile à lire". En 166 pages, Gérard Geist dépeint avec justesse et sensibilité le destin fantastique de ces immigrés qui se sont finalement si bien intégrés dans le paysage de la Côte d'Azur.