Des traces de pas, datant d'avant les dinosaures, ont été découvertes dans les Alpes-Maritimes

A Saint-Etienne-de-Tinée, dans les Alpes-Maritimes, un promeneur a fait une découverte originale : des empreintes de reptile remontant à 242 millions d'années.

Un nouveau Jurassic Park ?  Tout commence en septembre 2020, lorsqu'un promeneur découvre en bord de route, des traces de pas surprenantes. Elles sont comme incrustées dans la roche, aux abords de Saint-Etienne-de-Tinée, dans les Alpes-Maritimes. 

Des scientifiques sont alors appelés pour analyser ces traces et déterminer leur origine. Les paléontologues du laboratoire du Lazaret, attribuent ces empreintes à un "Chirotherium barthii", un reptile long de 3 à 4 mètres, qui peuplait les terres arides et hostiles des Alpes-Maritimes, il y a 242 millions d'années.  

On a pu observer qu'il était quasiment en train de devenir bipède, car les traces de pattes sont plus enfoncées à l'arrière.

Emmanuel Desclaux, archéologue du laboratoire départemental du lazaret

Seulement des dizaines dans le monde 

Ces découvertes ont pu être précisées grâce à l'usage de nouvelles technologies. Les empreintes du reptile ont été numérisées en 3D. Pour affiner la période, une étude du terrain a également été réalisée.

Historiquement, ce qui a permis de conserver ces traces, c'est la géologie. Il a fallu qu'un de ces grands reptiles, laisse une trace à un endroit précis, que les crues la recouvrent en y déposant des sédiments. C'est un phénomène rare.

Emmanuel Desclaux, archéologue du laboratoire départemental du lazaret

Ainsi des traces datant de cette période, n'ont été observées que quelques dizaines de fois, dans le monde. A l'époque, les Alpes-Maritimes étaient une zone très aride. Elles se situaient au sud de ce continent unique, limitrophe avec la mer, appelé la Pangée. Les températures s'élevaient à 35 degrés, et les pluies se faisaient rares. 

Mais ce n'est pas la première fois que des traces préhistoriques sont découvertes dans la vallée des merveilles, celles de plus petits reptiles avaient été observées dans les années 2000. Elles appartenaient au "Varanopus", un reptile vivant à une période située entre - 299 et -252 millions d’années. Elles sont les plus anciennes traces de vie animale connues dans le département. 

"Nous rentrons dans une nouvelle ère d'extinction" 

A cause du manque d'eau, des traces de pas de dinosaures jusqu'ici dissimulées et probablement vieilles d'environ 113 millions d'années sont apparues au grand jour dans le lit d'une rivière asséchée au Texas (Etats-Unis). Comme pour notre reptile, ces profondes traces étaient préalablement enfouies, remplies de sédiments et recouvertes d'eau, ce qui a aidé à leur conservation.

"A cause de conditions de sécheresse excessives cet été, la rivière s'est complètement asséchée dans la plupart des endroits, ce qui a permis de révéler de nouvelles traces dans le parc", a déclaré Stephanie Salinas Garcia, du Département en charge des parcs et de la faune du Texas. 

Sur Youtube, nos confrères du Parisien, partagent la vidéo de cette découverte : 

Lorsque nous interrogeons Emmanuel Desclaux, sur des découvertes similaires sur notre territoire à cause de la sécheresse et du réchauffement climatique, il répond : "Nous n'avons pas les mêmes conditions géographiques qu'au Texas, ni la même typologie, donc on ne peut affirmer qu'il y aura les mêmes phénomènes." 

Néanmoins, les traces découvertes dans la vallée seront exposées en 2023 pour sensibiliser le grand public à certains changements. La paléontologue ajoute : "Nous rentrons dans la 6e ère d'extinction du vivant !" 

L'exposition permettra de revenir sur cette découverte, mais aussi d'expliquer les origines de l'extinction de ces espèces et d'évoquer les nouveaux défis auxquels l'humanité sera confrontée dans les décennies à venir.  

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité