Un détenu se suicide à la maison d'arrêt de Nice

La maison d'arrêt de Nice est la plus ancienne de France. / © Franck FERNANDES / AFP
La maison d'arrêt de Nice est la plus ancienne de France. / © Franck FERNANDES / AFP

Il s'est supprimé dans sa cellule par pendaison, ce qui porte à trois le nombre de suicides en l'espace d'un mois.

Par Catherine Lioult avec AFP

Les surveillants de la prison de Nice n'ont rien pu faire.
Un détenu d'une trentaine d'années s'est pendu ce samedi dans la soirée dans sa cellule, ce qui porte à trois le nombre d'hommes qui se sont supprimés à la maison d'arrêt de Nice en l'espace d'un mois.

"C'était quelqu'un considéré comme vulnérable et la surpopulation n'explique pas son geste selon nos informations", déclare une source interrogée par l'AFP. 

Une enquête a été ouverte, d'après la direction. 


Déjà, le 24 février et le 28 février, deux personnes incarcérées se sont suicidées. L'une d'elle était membre de la même famille que l'homme retrouvé pendu ce samedi.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Seize actrices noires et métisses sur le tapis rouge contre les discriminations

Les + Lus