“Camion fou” qui avait fait un mort au péage de Saint-Isidore en 2015 : deux personnes condamnées

Des carcasses de voitures au péage de Saint-Isidore, près de Nice, en 2015. / © France Télévisions
Des carcasses de voitures au péage de Saint-Isidore, près de Nice, en 2015. / © France Télévisions

Elles comparaissent ce 9 décembre devant le tribunal correctionnel de Nice pour homicide involontaire dans le cadre de cet accident qui avait eu lieu sur l'autoroute A8, près de Nice. Les condamnations sont tombées ce lundi soir.

Par LV & ALH

Ce lundi en début de soirée, la justice a reconnu la responsabilité du chauffeur routier, jugé coupable d'homicide involontaire. Il est condamné à 12 mois de prison avec sursis.

Le transporteur est lui condamné à dix-huit mois de prison dont douze avec sursis.

Retour sur cette affaire


C'était il y a quatre ans, en octobre, de la tôle et des débris disséminés sur le bitume, le choc avait été épouvantable. Peu avant 17 heures, un camion percute à pleine vitesse de nombreux véhicules et la barrière de péage.

"Il a fait des appels de faire, des klaxons (...) il m'a percuté, j'ai réussi à reprendre le contrôle (...) il n'y a rien qui pouvait l'arrêter de toute manière." nous racontait au moment des faits Alexis Bouvet, victime du camion.
 


Un mort et des blessés graves

 

Le chauffeur du poids lourd aurait eu une rupture du système de frein dans la descente avant le péage direction Antibes. 5 blessés légers et 3 blessés graves ont été évacués, un d'entre-eux, un motard, n'a pas survécu.
 

Un pompier devant des carcasses de véhicules au péage de Saint-Isidore. / © France Télévisions
Un pompier devant des carcasses de véhicules au péage de Saint-Isidore. / © France Télévisions


Tous deux de nationalité roumaine, le chauffeur et le transporteur jugés pour homicide involontaire risquent jusqu'à trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende.

En cas d'imprudence ou de non-respect des consignes de sécurité, les peines encourues peuvent aller jusqu'à à cinq ans d'emprisonnement et à 75 000 euros d'amende.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus