L'Évêque de Nice suspend de ses fonctions un prêtre soupçonné d'agressions sexuelles

Le procureur de la République de Nice a annoncé ce lundi l'ouverture d'une information judiciaire pour agressions sexuelles à l'encontre d'un prêtre de Nice. Le même jour, l'évêque de Nice a réagi et a suspendu le curé de ses fonctions.

Une église de Nice lors de la messe.
Une église de Nice lors de la messe. © France 3 Côte d'Azur
André Marceau, l'évêque de Nice l'annonce en ces termes : "Je m’étais engagé, si d’autres développements judiciaires intervenaient, à appliquer les dispositions prévues par le droit canonique et les recommandations du Vatican dans ce genre de situations. Ce 7 mai 2018, j’ai donc rendu un décret le « suspendant » de ses fonctions de curé, et nommé un administrateur paroissial."

"Ce 7 mai 2018, j’ai donc rendu un décret le « suspendant » de ses fonctions de curé, et nommé un administrateur paroissial" écrit André Marceau, évêque de Nice, dans un communiqué.


Une Église "meurtrie"


L'évêque évoque une Église "atteinte et meurtrie". Il exprime sa profonde compassion à l'égard des victimes. Le prêtre avait déjà été suspendu de tout ministère auprès de mineurs (catéchèse, aumônerie, activités diverses) après la diffusion de notre reportage sur le témoignage d'un homme accusant le religieux.

Reportage Nathalie Layani, Karim Baila, et Pierre-Jean Perrin :

 

Plusieurs agressions sexuelles ?


Le procureur de la République de Nice a évoqué de nombreuses plaintes visant le religieux pour des faits d'agression sexuelle. Si certains faits sont prescrits, d'autres ne le sont pas. 

Pour cette raison, il a annoncé ce lundi l'ouverture d'une information judiciaire pour agressions sexuelles à l'encontre du curé niçois.

L'intégralité du communiqué annonçant la suspension du prêtre est disponible sur le site du diocèse de Nice.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société pédophilie faits divers religion
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter