Cet article date de plus de 7 ans

Etats-Unis: sécurité renforcée à l'aéroport de Nice

Suite à des menaces d'attentats terroristes sur le sol américain, les Etats-Unis ont demandé à la France de renforcer les mesures de sécurité dans ses aéroports. L'aéroport de Nice, qui propose un vol par jour vers les Etats-Unis, est concerné. Des retards sont à prévoir. 
Le gouvernement américain a appelé mercredi à la vigilance dans les aéroports européens et proche-orientaux desservant les Etats-Unis. Washington n'a pas spécifié la nature exacte, la localisation ou l'imminence du nouveau péril, dans sa mise en garde dévoilée à l'avant-veille de la fête nationale américaine, ce vendredi. 

Djihadistes et bombes indétectables

Les officiels et experts insistent sur la conjonction inquiétante de deux phénomènes: la mise au point par des artificiers d'une nouvelle génération de bombes ultra-sophistiquées et indétectables aux rayons X qui pourraient être utilisées à bord des avions, et les déplacements de jihadistes radicalisés dans des pays en guerre comme la Syrie. 

"Pour des raisons de confidentialité, nous ne pouvons pas dévoiler ces mesures
complémentaires",

a déclaré à l'AFP le porte-parole de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). Ces mesures sont mises en oeuvre pour "la saison estivale" et "seront déployées de façon à apporter le moins de désagrément possible aux passagers", précise la DGAC. 

Tablettes et smartphones

La France prend ces mesures à la suite de l'Angleterre et de la Belgique. En Belgique, la surveillance accrue s'exercera sur "du matériel électronique, des tablettes, ordinateurs, téléphones portables pour s'assurer qu'il n'y ait pas de substance explosive", a précisé la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet.

Plusieurs tentatives ont attesté par le passé de l'inventivité des terroristes. Des bombes ont été tour à tour dissimulées dans des chaussures, en décembre 2001, des boissons énergisantes, trois ans plus tard, des sous-vêtements, le jour de Noël 2009, ou encore dans des cartouches d'encre, en 2011.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports aériens sécurité aéroport nice côte d'azur