Extension de l’aéroport de Nice : le “oui mais” de la commissaire enquêtrice

Dans le rapport rédigé à l’issue de l’enquête publique, la commissaire enquêtrice émet un avis favorable au projet d’agrandissement du terminal 2, mais avec 9 réserves. Les opposants restent mobilisés.

C’est un "oui mais" au projet d’extension du terminal 2 de l’aéroport de Nice (Alpes-Maritimes). La commissaire enquêtrice chargée de l’enquête publique préalable a rendu un avis favorable. Mais dans les conclusions de son rapport, daté du 9 décembre, elle émet une liste de 9 réserves :

1. Etudier et suivre précisément l’évolution des émissions directes et indirectes des gaz à effet de serre et de la qualité de l’air de l’aéroport avant et après la réalisation du projet, objet de cette enquête.
2. Prendre en compte les nuisances sonores liées au trafic aérien et notamment prendre en compte les prescriptions du Plan d’Exposition au Bruit de l’Aéroport Nice Côte d’Azur ainsi que le Plan de Gêne Sonore.
3. Réaliser le suivi de l’avifaune dans la zone Natura 2000.
4. Intégrer visuellement le projet afin qu’il ne se voie pas ou très peu du paysage environnant.
5. Evaluer les incidences de la phase exploitation sur la population de chiroptères présente dans la ripisylve du territoire. Adapter les mesures de réduction et prévoir des mesures de suivi des populations, en phase chantier et en phase exploitation.
6. Porter une réflexion globale circulation conjointement avec la Métropole Nice Côte d’Azur et notamment sur les infrastructures d'accès à la zone aéroportuaire au droit des points d'entrée visés dans l'étude de trafic.
7. Prévoir une meilleure communication sur les projets de l’Aéroport Nice Côte d’Azur.
8. S’intégrer dans le PCAET 2019-2025 de la Métropole Nice Côte d’Azur.
9. Mettre en place des mesures permettant de préserver l’écosystème du lieu.

Le rapport rappelle qu’il s’agit de "la construction de deux bâtiments en zone imperméabilisée", sur une superficie de 25.000 m², et non pas d’un agrandissement des pistes ou de l’emprise de l’aéroport, comme certains l’ont cru ou laissé croire.

La commissaire souligne que "la majorité des personnes entendues ne souhaitent plus que l’aéroport se développe et préconisent au contraire une « décroissance » de son activité."
 


Ce samedi matin, ils étaient quelques dizaines réunis à l’aéroport, devant le terminal 2, pour manifester leur opposition.
 


Le collectif Citoyen 06, très mobilisé contre ce projet, envisage de contester devvant le tribunal administratif la décision du préfet des Alpes-Maritimes, si ce dernier autorise le projet. Sa décision pourrait intervenir dans les prochains jours.

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité