GP de Hongrie: Hommage poignant à Jules Bianchi sur la grille de départ

Hommage poignant à Jules Bianchi sur la grille de départ du GP de Hongrie. / © FERENC ISZA / AFP
Hommage poignant à Jules Bianchi sur la grille de départ du GP de Hongrie. / © FERENC ISZA / AFP

Un hommage poignant au pilote français Jules Bianchi, décédé le 17 juillet, a eu lieu dimanche sur la grille de départ du Grand Prix de Hongrie de Formule en présence de sa famille venue de Nice.

Par Anne Le Hars

Un quart d'heure avant le départ, les 20 pilotes se sont réunis en cercle autour de leurs casques et de celui de Bianchi, disparu à 25 ans, déposé sur l'asphalte du Hungaroring par son jeune frère Tom.


Les pilotes, la famille Bianchi et l'agent de Jules, Nicolas Todt, ont alors écouté en silence l'hymne hongrois chanté lentement, comme un requiem, par une cantatrice accompagnée d'un orchestre de chambre.
Un peu en retrait, Bernie Ecclestone, le promoteur de la F1 et gérant de Formula One Management (FOM), a participé à cet hommage. C'est lui qui avait envoyé son jet privé pour aller chercher la famille Bianchi à Nice.

Le paddock lui rend hommage :

Un peu plus loin sur la grille, toute l'équipe Manor Marussia, celle de Bianchi, avec ses dirigeants Graeme Lowdon et John Booth, a posé autour d'un panneau de course portant l'inscription "We miss you Jules", en lettres rouges sur fond noir. 

Philippe, le père de Jules, vêtu d'un polo blanc portant l'inscription "JB 17", son numéro de course en F1, et Christine, la mère, étaient arrivés vers 10h30 dans le paddock du circuit hongrois, avec Tom et Mélanie, le frère et la soeur de Jules. 

"C'est une situation terrible mais notre famille voulait se rendre compte, sur place, de ce soutien", a ensuite expliqué Philippe Bianchi, interrogé dans le paddock par la télévision allemande RTL. "Jules aussi est avec nous aujourd'hui", a-t-il ajouté.


La plupart des pilotes de F1 portent ce week-end, sur leur casque ou sur leur monoplace, une inscription #JB17 ou un autocollant "Ciao Jules", en hommage à leur jeune collègue fauché le 5 octobre sur le circuit de Suzuka, qui a ensuite passé neuf mois dans le coma.
- Avec AFP- 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus