Grand Prix de France : la députée Christelle D'Intorni dévoile des documents financiers, le maire de Nice dénonce "des fake news"

Le poids des chiffres, le choc des photos : alors que Christelle D'Intorni dénonce, documents à l'appui, des dépenses luxueuses effectuées lors de dates anniversaires de Christian Estrosi, celui-ci republie des clichés personnels pour justifier de son emploi du temps. Il dénonce des "fake news".

Elle avait saisi la justice, et même alerté Bercy - le Ministère de l'Économie et des Finances - pour obtenir ces documents, appelés des grands livres de compte. Ils sont désormais sur son bureau : des liasses de documents, classés par année d'existence du Grand Prix de France organisé au Castellet, dans le Var. La députée LR Christelle D'Intorni, proche d'Eric Ciotti, a épluché chaque dépense effectuée par le groupement d'intérêt public (GIP) en charge de la gestion de l'événement. Une structure présidée par Christian Estrosi, dont elle traque le moindre faux pas.

Ces documents ont été filmés pour la première fois ce 29 février par des journalistes de France 3 Côte d'Azur, Daniel Gerner et Coralie Chaillan.

À ce stade, impossible de savoir pour qui et pour quoi ces dépenses ont été effectuées, mais la concordance de sommes avec certaines dates clés interroge l'élue Les Républicains : 

J’ai notamment en tête le 1er juillet 2022, date d’anniversaire de Christian Estrosi, une dépense de 770 euros au domaine de la Bégude ; un réveillon à Courchevel en 2021 pour un montant de plus de 6500 euros. Et j’ai notamment en tête l’hôtel du Crillon à hauteur de 445 euros un 12 novembre 2019, date anniversaire du couple Estrosi, mais aussi des dépenses dans des magasins de luxe pour enfants qui s’élèvent à 3900 euros en 2019.

Christelle D'Intorni, députée des Alpes-Maritimes, conseillère métropolitaine (LR)

"Mensonges et fake news" a immédiatement riposté le maire de Nice Christian Estrosi dans un communiqué, dénonçant "la bassesse" et "la vilenie" de ces attaques. 

S'il est difficile pour moi que certains s'en prennent à mon honneur, il est humainement intolérable qu'on s'en prenne à ma famille.

Christian Estrosi, maire de Nice, président de la Métropole Nice Côte d'Azur (Horizons)

Et l'élu tient à prouver qu'il a un alibi pour chaque dépense que son adversaire politique lui impute. 770 euros dépensés au domaine de la Bégude pour son anniversaire le 1er juillet 2022 : il joint à son communiqué une série de photographies dans un post Instagram publié la même date, le montrant à vélo au col d'Èze. 

Le lendemain, il s'affiche en famille et dit être à Alassio, en Italie, avec ses enfants et ses petits-enfants. 

Christian Estrosi a également reposté cette photo, où il s'affiche en compagnie de son épouse, le 12 novembre 2022, avec ce commentaire : "Quand les bons souvenirs deviennent des preuves… Réponse aux fake news de la Députée LR D’Intorni, en images !"

Cette photo, prise en 2022, ne correspond pourtant pas à la dépense pointée par Christelle D'Intorni à l'hôtel le Crillon, datée du 12 novembre 2019, qu'elle cite dans le reportage de France 3 Côte d'Azur diffusé pour la première fois le 29 février. 

Pour cette date, l'équipe du président de la métropole a fait suivre à la rédaction de France 3 Côte d'Azur ce vendredi 1er mars des photographies attestant de la présence du couple Estrosi à Copenhague, la capitale du Danemark. Celles-ci les montrent notamment au restaurant Noma, sacré meilleur restaurant du monde durant plusieurs années et trois étoiles au classement Michelin. La date présente sur l'un des clichés est bien celle du 12 novembre 2019.

Des dépenses personnelles que Christian Estrosi réfute

Dès jeudi soir, l'avocat de Christian Estrosi démentait toute dépense personnelle effectuée par le couple Estrosi dans le cadre du GIP du Grand Prix : 

Tout est grossièrement faux (…) : jamais Monsieur Christian Estrosi et encore moins son épouse n’ont bénéficié d’un restaurant pour un anniversaire ou leur mariage, (…) ou encore de cadeaux, financés par le Grand Prix de Formule 1 !

Maitre Mathias Chichportich, avocat de Christian Estrosi

L'avocat a annoncé porter plainte contre Christelle D’Intorni pour diffamation. Dans son communiqué, Christian Estrosi estime que les médias "qui répandent sa haine et de fausses informations" devront eux aussi répondre devant la justice. 

Au-delà des soupçons de bénéfices personnels, avec une dette de l'ordre de 30 millions d'euros, c'est toute la gestion du Grand Prix qui interroge. Pour la seule année 2019 on relève environ  :

  •  295 000 euros de transports
  •  292 000 d’hébergement
  •  132 000 de cadeaux divers
  •  141 000 de frais de missions
  •  67 000 euros versés à Disneyland

Paradoxalement, la députée Christelle D'Intorni espère que le dépôt de plainte de Christian Estrosi permettra d'apporter un éclairage nouveau sur ces dépenses. Elle a demandé près de 500 pièces complémentaires pour continuer d'éplucher les comptes. 

Parallèlement, une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Marseille, où se trouve le siège du GIP, sur le financement du Grand Prix du Castellet, menée par la police judiciaire de Toulon.