Homophobie : Mohamed Camara est convoqué devant la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel

Après avoir masqué un logo contre l'homophobie sur son maillot lors d'un match, le footballeur monégasque Mohamed Camara va devoir s'expliquer le 30 mai prochain devant la commission de discipline de la LFP.

Dimanche 19 mai, lors d'un match qui opposait Nantes à l'AS Monaco, le footballeur Mohamed Camara a masqué un logo contre l'homophobie qui était floqué sur son maillot. Cette attitude du joueur monégasque a suscité la polémique. 

Le milieu de terrain malien a collé des "straps" sur ce logo, porté par l'ensemble des joueurs, entraîneurs et arbitres dans le cadre d'une campagne de lutte contre l'homophobie à l'initiative de la Ligue de Football Professionnel (LFP) pour cette dernière journée de Ligue 1. 

La LFP a annoncé, ce mercredi 22 mai dans la soirée, qu'il allait devoir s'expliquer sur ce geste le 30 mai prochain devant la commission de discipline. 

Lors de cette rencontre, le joueur n'a pas participé, non plus, à la photo protocolaire, durant laquelle les deux équipes posent devant le logo pour la lutte contre l'homophobie. 

Des excuses du club 

Deux jours après le match, la direction du club de l'AS Monaco indiquait avoir présenté ses excuses à la LFP et évoqué de possibles sanctions "gérées en interne" contre son joueur, selon les termes du directeur général de Monaco, Thiago Scuro, mardi devant des médias.

"Mo (Camara) a fait cela pour des raisons religieuses. C'est un sujet très sensible à tous les niveaux, car nous devons également respecter toutes les religions, a-t-il ajouté. Mais en tant qu'organisation, nous sommes très tristes de cet épisode et nous souhaitons indiquer clairement que nous ne soutenons pas cela", ajoutait Thiago Scuro. 

Pour rappel, le lendemain de ce geste, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra avait dénoncé un "comportement inadmissible", lors d'une interview sur RTL. Elle avait aussi réclamé des "sanctions les plus fermes" à la fois contre le joueur ainsi que pour son club. 

Des soutiens au nom des convictions personnelles et de la religion

Au cœur de la polémique, Mohamed Camara a reçu le soutien de personnalités qui prônent le respect des convictions personnelles et religieuses. Dans une story postée sur Instagram, Alassane Ndour ancien joueur international sénégalais écrit " Les joueurs africains sont en Europe pour jouer au football et non pour soutenir des causes sur l'orientation sexuelle imposée... Oui à la liberté des religions".

Un post qui a été repartagé par Mohamed Camara. De son côté, la Fédération malienne de football a exprimé son soutien au joueur : "dans l'exercice de sa liberté d'expression et son corollaire, (celle) de ne pas s'exprimer", dit-elle dans un communiqué. "Les joueurs sont des citoyens comme les autres dont les droits fondamentaux doivent être protégés en toutes circonstances", dit-elle.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité