"Il a hurlé à ma fille de 7 ans : tu sors de là !" Plus de 800 plaintes envers des magasins refusant des parents isolés

Des témoignages de personnes seules avec leurs enfants, disant être rejetées à l’entrée des magasins ou cibles de propos déplacés circulent notamment sur Internet. Des femmes nous racontent comment elles l'ont vécu. Un service leur vient en aide. En 5 jours,"près de 800 mails" y sont parvenus.

Ces dernières semaines, sur les réseaux sociaux notamment, de nombreux témoignages de personnes seules avec leurs enfants, disant être rejetées à l’entrée des magasins ou cibles de propos déplacés.
Ces dernières semaines, sur les réseaux sociaux notamment, de nombreux témoignages de personnes seules avec leurs enfants, disant être rejetées à l’entrée des magasins ou cibles de propos déplacés. © B2820/MAXPPP
" Ça m'est arrivé deux fois. Après, j'ai renoncé à y aller". Nour Hassan est la maman de deux petits enfants de 3 ans et 1 an et demi. Elle se souvient encore de ce face à face avec le vigile d'une grande surface du quartier de la gare du Sud, à Nice, où elle avait l'habitude d'aller faire ses courses.

"J'ai fait la queue, comme tout le monde, pour attendre mon tour et entrer dans le magasin. Quand je suis arrivée à son niveau, le vigile m'a simplement dit : "vous ne rentrez pas, vous avez vos enfants".


J'ai protesté, je lui ai dit "Sortez-moi une loi qui m'en empêche !", il n'a rien voulu savoir.


"Il m'a dit que je devais les laisser à la maison, ou les confier à quelqu'un. Je n'ai pas de famille à Nice. Nous étions quatre dans mon cas dans la file d'attente. Une autre maman a demandé à une passante de garder sa fille quelques minutes. Moi je n'ai pas voulu !".

La seconde fois, Nour Hassan explique avoir appelé un agent de police, qui a contraint le vigile à la laisser rentrer. Mais elle n'y retournera pas. "Je vais faire mes courses ailleurs, quitte à devoir marcher dix minutes de plus avec ma poussette."

"Ma fille de 7 ans, restée dehors, a eu peur"

 
Expérience comparable pour Géraldine. Cette mère célibataire de deux enfants l'a faite dans un magasin primeurs de la rue de France à Nice où elle avait l'habitude de se rendre avant le confinement.

"Sur la devanture, il y avait bien un panneau "Une seule personne dans le magasin". Une seule personne, ça veut dire laisser ses enfants sur le trottoir ! Ma fille de 7 ans, restée dehors, a eu peur. Elle a poussé la porte... le gérant a hurlé "Tu sors de là immédiatement !" J'ai eu peur, je ne savais pas comment réagir. Son épouse a argumenté : "Ce sont les enfants qui sont porteurs du virus".

Géraldine, non plus, n'ira plus dans ce magasin.


On ne peut pas empêcher les parents célibataires de nourrir leurs enfants !"


Depuis le début du confinement, ce type de témoignage se retrouve notamment sur les réseaux sociaux.
On y découvre que des commerces refusent effectivement de laisser entrer dans leur boutique des parents accompagnés d'un enfant. Comment en effet un parent seul peut-il faire quelques achats alimentaires quand il a la charge d'un enfant en bas âge ? Cette période de confinement on peut le redire, ne permet pas aux mères ou aux pères isolés de faire garder leurs enfants. Quand ils sont petits, les laisser seuls n'est bien sûr pas la solution.


Plus de 800 signalements 


Pour Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat à l'égalité femmes hommes et contre les discriminations "les rejeter est une discrimination, le Défenseur des droits en a rappelé le principe".

Refuser l'entrée dans les magasins d'alimentation, rappelle le Défenseur des droits, "ne fait pas partie des mesures restrictives relatives à la lutte contre la propagation du virus Covid-19". 

La secrétariat d’Etat souhaite que ces situations cessent. Afin de permettre à tous les parents de pouvoir faire leurs courses dans le respect des mesures barrières et des règles fixées par les autorités, une adresse mail est mise en place pour recevoir les signalements :

dgcs-coursesparentsisoles@social.gouv.fr

Ainsi des parents isolés dont on a refusé l’entrée des magasins ou à qui il est demandé de laisser leur enfant à la caisse ou avec des inconnus pourront faire connaître ces situations.

"Près de 800 mails" ont été à ce 15 avril envoyés à la plateforme pour signaler les supermarchés refusant les parents isolés avec enfant. Le secrétariat d’État a expliqué à FranceInfo avoir "fait appeler tous les magasins concernés pour qu’ils accueillent ces parents solo".
Le défenseur des droits s'est lui aussi pencher sur la question des parents isolés.
Le défenseur des droits s'est lui aussi pencher sur la question des parents isolés. © Martin Bureau / AFP


Et ensuite ?


À chaque remontée, les services du secrétariat d'Etat engageront un "dialogue avec les équipes des magasins concernés pour rappeler que le refus des enfants à l’entrée de ceux-ci ne fait pas partie des mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du virus et ainsi permettre aux femmes et hommes seuls accompagnés de leurs enfants de faire leurs courses alimentaires aussi sereinement que possible".

Une plateforme d'aide


La plateforme Enfance et Covid propose elle aussi d'accompagner les familles durant ce confinement. Des fiches pratiques, pour les parents, futurs parents et les professionnels de la petite enfance sont en ligne ainsi que des avis d'experts et des numéros de téléphone d'entraide.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
famille société coronavirus santé internet économie consommation coronavirus : conseils pratiques femmes paca
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter