L'école maternelle de la Corniche fleurie à Nice vandalisée

La ville de Nice va porter plainte contre X après la découverte ce jeudi du saccage durant les vacances scolaires d'une école maternelle, dans des circonstances encore inconnues. La police n'est pas pour l'instant en mesure d'évaluer immédiatement les dommages subis.

"Ces actes sont inqualifiables au sein même d'une école maternelle, sanctuaire de la République", a réagi dans un communiqué le député-maire UMP  Christian Estrosi, en annonçant le dépôt prochain d'une "plainte contre X pour dégradations de biens publics".

La directrice du groupe scolaire a donné l'alerte ce jeudi en découvrant une dizaine d'ordinateurs éventrés, selon la police. Des pots de peinture acrylique ont également été répandus dans onze pièces, dont sept salles de classes et le réfectoire, tandis que des extincteurs ont été déplacés sans toutefois être utilisés.

La police n'était pas en mesure d'évaluer immédiatement les dommages subis dans ce groupe scolaire du nord-ouest de la ville.

Reportage Rolland Céline, Cerulli Frédéric et Pauron Pascale :

Intervenants : Cathy - Agent d'entretien - Ecole maternelle de la Corniche fleurie, Danielle Gallarino - Directrice - Ecole maternelle de la Corniche fleurie et Christian Estrosi - Député-Maire de Nice.