L'homme neutralisé ce dimanche à Nice recherché pour un double homicide, il reconnait avoir eu une "vive altercation" avec les victimes

Publié le
Écrit par Gregory Bustori .

Le parquet de Nice confirme ce lundi après-midi que l'homme arrêté en possession de deux armes blanches dans le Vieux Nice faisait bien l'objet d'un mandat de recherche pour la mort de deux sans domicile fixe.

Une interpellation ce dimanche 4 décembre a nécessité l'emploi de la force pour maitriser un homme d'origine iranienne, détenteur d'un permis de séjour et dont le casier ne porte aucune trace de condamnation. C'est ce que fait savoir le parquet de Nice ce lundi 5 décembre, en début d'après-midi.

Il faisait bien l'objet d'un mandat de recherche pour le meurtre de deux sans domicile fixe. Il a été arrêté dans le Vieux Nice en possession de deux armes blanches.

Il reconnait une "vive altercation"

Lors de l'interpellation, sous la menace d'armes blanches, deux des policiers ont été contraints de faire usage de leurs armes de dotation (armes de poing et pistolet électrique). Le suspect transporta à l'hôpital, puis placé en garde à vue dans les locaux de la PJ niçoise.

Lors de son audition, il reconnait une "vive altercation" avec les deux personnes décédées mais a nié avoir eu l'intention de les tuer. Il a indiqué que l'un d'eux l'avait préalablement blessé avec une barre de fer.

Garde à vue prolongée

Le parquet de Nice fait savoir que la garde à vue de l'individu est prolongée ce lundi 5 décembre, sur autorisation du procureur de la République de Nice, Xavier Bonhomme, et qu'une information judiciaire sera ouverte dès demain pour le chef d'homicides volontaires. Les autopsies doivent permettre de déterminer les causes de la mort des deux victimes. Ces examens seront terminés dans les prochaines heures.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité