L'Université du Front national à Nice sortie des comptes de campagnes de Marine Le Pen

Marine et Jean-Marie Le Pen aux journées du Front national à Nice le 11 septembre 2011. / © MAXPPP
Marine et Jean-Marie Le Pen aux journées du Front national à Nice le 11 septembre 2011. / © MAXPPP

Marine Le Pen (FN) s'est vu refuser le remboursement de près de 700.000 euros de dépenses de sa campagne présidentielle, selon la commission des comptes de campagne. Dont le coût de l'Université d'été du Front national à Nice les 10 et 11 septembre 2011 pour 102 442 euros.

Par Olivier Le Creurer

Selon Le Canard enchaîné, "plus d'un demi-million de factures" lui ont été refusées au titre de la campagne présidentielle de 2012.
En effet, selon le rapport d'activité de la commission nationale des comptes de campagne consultable sur son site internet, les comptes de campagne de Marine Le Pen ont été retranchés de "696.965 euros" sur plus de 9 millions d'euros (soit 7,66% du total).  Marine Le Pen a obtenu le remboursement maximum de 8 millions d'euros destinés aux candidats ayant fait plus de 5% au premier tour de l'élection présidentielle.

102 442 euros

Selon Le Canard enchaîné, parmi les dépenses de Marine Le Pen qui ont été refusées figurent l'organisation d'une "université d'été à Nice" pour 102.442 euros, Dont le prix de deux nuits que la candidate a passé à l'hôtel Méridien, sur la Promenade des Anglais. Soit selon le Canard enchaîné 1363,80 euros, roomservie compris. 

D'autres candidats ont aussi vu leurs comptes "réformés", c'est-à-dire validés mais retouchés, comme François Bayrou (MoDem) à hauteur de "249.955 euros" (3,55%) ou Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) pour "137.653 euros" (1,45%). Le candidat souverainiste Nicolas Dupont-Aignan a vu ses comptes retranchés de "133.812 euros" (soit 10,81%).


Sur le même sujet

Les + Lus