Cet article date de plus de 5 ans

Les 2 supporters niçois interpellés après Nice-Evian placés sous contrôle judiciaire

Deux hommes qui comparaissaient ce mercredi à Nice dans le cadre de l'enquête menée à la suite des incidents qui avaient émaillé le match de Ligue 1 entre Nice et Evian/Thonon-Gaillard, le 4 avril, ont été placés sous contrôle judiciaire et leur comparution reportée au 20 mai.
© MAXPPP
En attendant leur comparution pour violence sur membres des forces de l'ordre, le tribunal de grande instance de Nice leur a par ailleurs interdit l'accès au stade.
Les deux hommes avaient été interpellés mardi dans le cadre d'une procédure de flagrant délit et placés en garde à vue.

Le 4 avril, peu avant la mi-temps du match de Ligue 1 Nice-Evian/Thonon-Gaillard, quelque 200 supporters de la tribune populaire sud avaient fait mouvement vers la tribune présidentielle, se heurtant à la police et obligeant Jean-Pierre Rivère, le président du club, à quitter le stade.

Fermeture de la tribune sud

Après ces incidents, une réunion de crise avait été organisée en préfecture le  8 avril avec l'ensemble des parties prenantes, débouchant notamment sur des recommandations d'exercices conjoints policiers-stadiers pour mieux gérer les interventions. 

De son côté, la Ligue de football professionnel (LFP) a mis en instruction le dossier de ces incidents mais imposé la fermeture à titre conservatoire, pour le match contre le PSG du 18 avril, de la tribune populaire sud.
Le club de Nice a fait appel de cette décision devant le comité national olympique et sportif français. (Avec AFP)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ogc nice football sport ligue 1 enquêtes