Manifestation devant le collège Maurice Jaubert suite à une suspicion de présence d'arme

Réunis devant le portail du collège, parents et collégiens ont manifesté leurs inquiétudes sur des questions de sécurité. / © Jacques Soffer
Réunis devant le portail du collège, parents et collégiens ont manifesté leurs inquiétudes sur des questions de sécurité. / © Jacques Soffer

Aucune arme n'a été trouvée mais parents d'élèves et collégiens dénoncent un sentiment d'insécurité. Mercredi, le personnel du collège Maurice Jaubert a exercé un droit de retrait. Un élève aurait été vu en train d'exhibé une arme pendant un cours. 

Par Coralie Chaillan

"Nous n'avons pas envie d'aller au collège avec ce qui s'est passé. On a besoin de travailler dans la sérénité." Jordan, nous a contacté ce matin pour évoquer son inquiétude. Le collégien, en classe de 3ème n'était pas présent au moment des faits mais il connaît le garçon suspecté d'avoir exhibé une arme mercredi, lors d'un cours." C'est un élève très sympa, sans problème". 

Il manifeste ce matin, avec d'autre parents et collégiens pour dénoncer un sentiment d'insécurité. Mercredi, le personnel de l'établissement avait exercé un droit de retrait.Le recteur de l'académie s'était alors rendu sur place pour organiser la reprise des cours aujourd'hui. 

Aucune arme trouvée

La police confirme ce jeudi qu'il n'y a aucune certitude quant à l'existence même d'une arme. Lors de la perquisition menée au domicile des parents du collégien, aucune arme réelle n'a été trouvée. La police a revanche constaté la présence de 3 armes factices, des jouets. Rien ne permet de confirmé que c'est l'un de ces jouets qui est à l'origine de l'incident.

Le reportage de Chantal Fazi et Jacques Soffer


La réaction du rectorat 

La réaction d'Emmanuel Ethis, recteur de l'Académie de Nice

La réaction de Christian Estrosi

Dans un communiqué, le maire de Nice a immédiatement réagi et condamné "un acte qui doit être puni sévèrement."

" J’ai demandé au Préfet d’organiser une réunion avec l’ensemble des acteurs autour de cette question notamment l’inspection académique et le conseil départemental afin qu’ils examinent les moyens supplémentaires à déployer en termes de médiateurs notamment dans ce quartier qui ne mérite pas de vivre dans la délinquance et qui fait l’objet d’un plan de rénovation urbaine porté par la Métropole."


 


Sur le même sujet

Un nouveau lieu de culte musulman va être construit à Nice

Les + Lus