Matches truqués - “Surtout pour faire le buzz”, estime Gilles Simon

Le Niçois Gilles Simon s'est imposé au 1er tour de l'Open d'Australie / © PETER PARKS / AFP
Le Niçois Gilles Simon s'est imposé au 1er tour de l'Open d'Australie / © PETER PARKS / AFP

Le Français Gilles Simon a estimé que les révélations de médias britanniques sur des matches truqués étaient surtout destinées à "faire le buzz" au moment où commence l'Open d'Australie à Melbourne. Le Niçois s'est imposé au 1er tour face au Canadien Pospisil. 

Par Olivier Le Creurer

"C'est surtout pour faire le buzz. S'il y a des noms, qu'on les donne, nous serons ravis de les mettre dehors. Nous avons créé le comité d'éthique du tennis pour cela", a dit Simon, 15e mondial, après sa victoire sur le Canadien Vasek Pospisil au premier tour en 4 sets (6/7 6/3 6/2 6/4). Il retrouvera au 2ème tour le Russe Dondkoy  . "On a l'impression que quelqu'un veut faire du mal à notre sport, sans raison. Je trouve ça choquant", a-t-il ajouté, précisant qu'il n'avait jamais fait l'objet lui-même d'une tentative de corruption.

 On a l'impression que quelqu'un veut faire du mal à notre sport, sans raison. Je trouve ça choquant

La BBC et le site BuzzFeed ont affirmé dimanche que seize joueurs étaient soupçonnés d'être impliqués dans des matches truqués au cours de la dernière décennie, dont certains sont inscrits à l'Open d'Australie. Ces médias, qui ont eu accès à des documents confidentiels, accusent également l'ATP, instance dirigeante du tennis professionnel, d'avoir cherché à étouffer plusieurs affaires.

Sur le même sujet

Les + Lus