Meeting de natation à Sarcelles: Yannick Agnel et Camille Muffat, les deux nageurs de Nice, prennent leur premier grand bain de la saison

Publié le Mis à jour le
Écrit par Julie Jacquard avec l'AFP

Les champions olympiques ont réussi leur première sortie de la saison en grand bassin ce week-end lors du meeting de Sarcelles, première des trois étapes d'un nouveau circuit richement doté et baptisé Golden Lanes.

Plongeon dans le grand bain

Pour ce premier plongeon 2013 qui lance la saison en grand bassin, marquée par les Championnats de France à Rennes (9-14 avril), qualificatifs pour les Mondiaux-2013 à Barcelone (28 juillet-4 août), les deux nageurs niçois ont choisi de s'aligner seulement sur le 200m libre, samedi.
Et ils se sont imposés: Yannick Agnel en  1'47"30 et Camille Muffat en 1'59"32, après avoir perdu pas loin de 2 secondes pour remettre ses lunettes mal ajustées.

Après des jeux Olympiques exceptionnels à Londres, Yannick Agnel (or sur 200 m et relais 4x100 m libre, argent sur 4x200 m libre) et Camille Muffat (or sur 400 m, argent sur 200m libre, bronze sur 4x200 m libre) renouent donc avec le grand bassin après une première partie de saison très réussie en petit bassin, auréolée de records du monde (400 m et 800 m pour Camille Muffat et 400 m pour Yannick Agnel).

Un nouveau challenge attend cette année les deux coéquipiers niçois, qui n'ont jamais été sacrés champions du monde en grand bassin.
      

Yannick Agnel et Camille Muffat à l'heure des choix

Pour les nageurs niçois, c'est aussi l'occasion de choisir la distance sur laquelle ils vont se concentrer et travailler en vue des Mondiaux l'été prochain à Barcelone. C'est en tout cas ce que pense leur entraîneur Fabrice Pellerin. Pour lui, le constat est simple. "Quand on regarde la dynamique au niveau mondial, il n'y a pas de cumulard. Y a un mec qui va gagner le 50 m, un autre sur 100 m. Un mec comme Sun Yang, imbattable au 400 m sur les Jeux est malmené au 200 m. Tous les spécialistes du 200 m ne sont pas vraiment présents au 400 m", avance Fabrice Pellerin. 
"Je veux voir ce qu'ils amènent spontanément et en fonction de ça, je pourrai mettre en place des stratégies de préparation", explique-t-il. 

La logique voudrait donc que Yannick Agnel choisisse le 200m et Camille Muffat le 400m"J'ai été la meilleure et je pense toujours l'être. Il n'y a pas de raison de le laisser à quelqu'un d'autre. Le 400 m reste une évidence", a-t-elle expliqué, tout en évoquant son désir de progresser sur le 200 m.
Quant à Agnel, il aimerait poursuivre sur le 200 m et le 100 m (4e aux JO). "Je n'ai pas envie de lâcher le 100 m parce que j'ai pas encore fait ce qui me
satisferait dessus"
, a-t-il avancé.


La Golden Lanes compte trois rendez-vous en France, avec une dotation de 90.000 euros. Sarcelles ouvre le bal ce week-end, suivi par Nice (25-27 janvier) et Amiens (15-17 mars). En manque de notoriété, la Golden Lanes n'a pas vraiment séduit les étrangers et seuls une centaine de nageurs sera venu ce week-end dans le bassin francilien.