Trois jours après le dramatique accident qui a coûté la vie à un salarié d'Escota et au cours duquel plusieurs personnes dont deux gendarmes ont été blessées, un automobiliste a été mis en examen pour homicide involontaire et blessures involontaires et placé sous contrôle judiciaire.

Pour la justice, il est à l'origine de l'accident qui peu avant 13 heures ce dimanche s'est produit sur l'autoroute A8 au niveau de la commune de La Turbie dans le sens Italie-France.  

Après 48 heures de garde à vue, l'automobiliste qui a percuté un groupe de personnes présentes sur la chaussée pour sécuriser un premier accident a été mis en examen pour homicide involontaire et blessures involontaires. Il a été placé sous contrôle judiciaire. Les investigations vont se poursuivre sous l’autorité d’un juge d’instruction. 

Ce drame a coûté la vie à Tony Nellec, 54 ans, employé de la société d'autoroutes Escota. Quatre personnes — un autre patrouilleur, deux gendarmes et un dépanneur – ont été blessées.

Une " voiture folle " pour Vinci Autoroutes

Le premier accident avait eu lieu dans une descente, à 300 mètres du péage de La Turbie dans le sens Italie-France et il aurait pour origine l'aquaplaning, les précipitations étant intenses.

Dans un communiqué, Vinci Autoroutes, société mère d'Escota, évoque alors "un terrible accident" provoqué dans des "circonstances inacceptables" par "une voiture folle" venue percuter des patrouilleurs d'Escota, des gendarmes et des dépanneurs qui portaient assistance au premier véhicule accidenté et à ses occupants, après avoir mis en place un balisage pour sécuriser la zone.

La société d'autoroutes en deuil a porté plainte.

durée de la vidéo : 00h00mn09s
Les panneaux lumineux rendent hommage à Tony, mort lors d'une intervention après un accident. ©Alexandre Dequidt / FTV

Le parquet de Nice a ouvert une enquête pour "homicide involontaire par manquement délibéré à une obligation de sécurité ou de prudence" et "blessures involontaires". Des analyses toxicologiques du conducteur se sont révélées négatives.

Un appel à la vigilance

Vinci Autoroutes appelle les automobilistes à la vigilance car des véhicules d'intervention sont trop souvent percutés. 

"Ces accidents peuvent être évités " rappelle la société d'autoroutes, car ils sont dus à des comportements irresponsables et ils sont à l'origine de la mort de ceux qui sont susceptibles de nous sauver.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité