"N'abandonnez pas nos vallées" : les jeunes de Saint-Martin-Vésubie lancent un appel sur les réseaux sociaux

Un an après le passage de la tempête Alex, les membres du conseil des Jeunes de Saint-Martin-Vésubie voudraient voir leur village revivre comme avant. Pour cela, ils enjoignent les internautes à revenir dans les vallées.

"Nous n'oublierons jamais cette solidarité spontanée, ces élans d'amitié, ces dons venus de toute la France... Nous avons encore besoin de vous." Dans une vidéo publiée le lundi 11 octobre sur les réseaux sociaux, le Conseil des Jeunes de Saint-Martin Vésubie veut montrer que le village est toujours attractif. Ils espèrent attirer de nouveau les visiteurs.

Pour rappel, Saint-Martin-Vésubie a été le village le plus touché par la tempête Alex. Cette catastrophe naturelle a notamment "détruit plusieurs infrastructures, comme des points de rassemblements où nous pouvions nous retrouver entre jeunes et échanger", détaille Clara du Conseil des Jeunes lors du JT de France 3 Côte d'Azur. "Nous avons besoin de retrouver ces infrastructures, poursuit-elle, de pouvoir se retrouver pour faire du sport ensemble mais aussi pour notre culture et nos traditions communes qui ont été empêchées par ce traumatisme qu'est la tempête Alex."

L'espoir de rebooster le village

En plus de rassembler les jeunes, une relance du village pourrait permettre de remonter le moral de l'ensemble de la communauté des Saint-Martinois. "Grâce à vous et votre générosité, nous reprenons confiance en l'avenir, en la joie d'être ensemble", dit le jeune homme dans la vidéo du Conseil des Jeunes.

"Grâce à ce clip, nous avons voulu montrer que Saint-Martin-Vésubie n'est pas seulement le village de la tempête Alex", explique Jean-Baptiste du Conseil des Jeunes, interrogé lors du JT sur France 3 Côte d'Azur. Eh non, Saint-Martin-Vésubie, c'est aussi "des spécialités, un carnaval millénaire, des musiques" ou encore des "randonnées pédestres et équestres".

Cette vidéo est un regard plein d'espoir qui demande aux personnes autour, Azuréens et touristes, de ne pas "abandonner nos vallées, ses habitants et ses enfants".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vallée de la roya parcs et régions naturelles nature jeunesse famille société météo réseaux sociaux