Nice : 5 ème ville la plus embouteillée de France avec 138 heures passées dans les bouchons

Nice, 5ème ville plus embouteillée de France, en 2019. / © Max PPP/ Cyril Dodergny
Nice, 5ème ville plus embouteillée de France, en 2019. / © Max PPP/ Cyril Dodergny

Le fabricant de GPS TomTom a publié son classement des villes les plus embouteillées de France. Nice est l'une des villes où l'on a passé le plus de temps dans les bouchons en 2019. Elle décroche la 5ème place.

Par Manon Hamiot

En 2018, Nice était quatrième du classement "traffic-index" du GPS TomTom. 
 

Si cette année, le classement place Nice comme la 5ème ville la plus embouteillée de France, ce n'est pas parce que la situation s'est améliorée mais plutôt parce que Grenoble est passée devant Nice avec 151 heures dans les bouchons contre 138 pour Nice. 
 
Villes françaises les plus embouteillées en 2019. / © TomTom
Villes françaises les plus embouteillées en 2019. / © TomTom


Le niveau de congestion atteint 31%, à Nice, un chiffre stable comparé à 2018. Le matin, les Niçois mettent 16 minutes de plus pour se déplacer sur un trajet de 30 minutes. Le soir, c'est 20 minutes de plus. 

Mais l'apogée des bouchons dans la capitale azuréenne, c'est le vendredi soir à 17 heures, avec 75% de congestion.

Au total, 138 heures sont perdues à tenter d'avancer sur les routes niçoises. Selon TomTom, cela représenterait 2645 écoutes du titre Imagine de John Lennon ou 79 matchs de football ou encore 122 épisodes de Games of Thrones. 

Paris arrive en tête du classement avec 163 heures et 144 épisodes de la série à succès.

Le pire jour pour circuler était le vendredi 29 novembre 2019


Avec 59% de congestion dans la journée, le 29 novembre était le pire jour de 2019 pour circuler à Nice. La meilleure journée était le lundi 20 janvier. 

Si Nice reste stable, de manière générale, la situation s'empire dans le monde, nous passons de plus en plus de temps dans nos voitures. En Inde, à Bangalore, les automobilistes ont passé en moyenne, 243 heures dans les embouteillages, soit plus de 10 jours dans l'année. 

En France, le mois de décembre a été particulièrement embouteillé, notamment à cause des grèves. Le pire jour pour circuler, à Paris était le 6 décembre, avec 78% de congestion. 
 

Nice, avant dernière de la lutte contre la pollution de l'air 


En décembre dernier, Action Climat France et Greenpeace avaient réalisé un classement des villes selon leur politique en matière de lutte contre la pollution. Nice avait été classée avant dernière, avant Marseille, mais bien après Paris. 
 
Nice et Marseille dernière de la lutte contre la pollution. / © Action Climat France
Nice et Marseille dernière de la lutte contre la pollution. / © Action Climat France

Le collectif indiquait que la capitale azuréenne était "en retard" selon le critère "réduction de la place de la voiture". La mairie avait rétorqué que ce rapport était dépassé dans le sens où il ne prenait pas en compte la mise en fonction de la ligne 2 du tramway à Nice. 

La pollution et le trafic routier au coeur de la campagne municipale


Après les lignes 2 et 3 de tramway, lundi 27 janvier, la ville de Nice lançait les e-velobleus, des vélos électriques en libre-service pour réduire le trafic dans la ville. 

Une nouveauté critiquée par son opposant du Rassemblement National, Philippe Vardon sur twitter. 
 

Pour EELV, la réduction des voitures en ville est une priorité. Ils évoquent la possibilité de proposer la piétonnisation de la Promenade des Anglais.

Chaque jour, près de 100 000 véhicules passent par là, il faut à tout prix réduire la circulation à Nice, la pollution atmosphérique est considérable dans la ville additionnée avec ce qu'engendre l'aéroport. 

Explique, Fabrice Decoupigny, conseiller municipal EELV à Nice. 

Vous pouvez suivre, l'actualité de la campagne des municipales 2020 sur notre site internet.
 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus