Nice : Agents de sûreté de l'aéroport à leur poste

Depuis 4H30, les prises de travail se font normalement pour les 4 entreprises dans les 2 terminaux, selon la préfecture

Par Yves LEBARATOUX (avec AFP)

video title

Nice : Agents de sûreté de l'aéroport à leur poste

Les agents de sûreté ont pris normalement leur poste ce matin à l'aéroport de Nice Côte d'Azur malgré un appel à la grève lancé la veille, ne suscitant donc dans l'immédiat aucune perturbation, a fait savoir, peu avant 07H00, la préfecture 06

Les agents de sûreté ont pris normalement leur poste ce matin à l'aéroport de Nice Côte d'Azur malgré un appel à la grève lancé la veille, ne suscitant donc dans l'immédiat aucune perturbation, a fait savoir, peu avant 07H00, la préfecture des Alpes-Maritimes.

"Depuis 04H30, les prises de poste se font normalement pour les quatre entreprises" dans les deux terminaux, a précisé le directeur de cabinet du préfet, Hugues Malecki, faisant allusion aux sous-traitants ICTS, Securitas et SGA pour le trafic passagers et Brink's pour le fret aérien.
La direction de l'aéroport et les syndicats n'étaient pas immédiatement joignables pour confirmer cette information.

Le site internet de l'aéroport ne laissait du moins présager à 07H00 aucune perturbation sur le trafic aérien hexagonal, seul un vol international, en provenance de Genève et initialement prévu à 08H25, étant pour l'instant annulé pour une raison inconnue.
Les syndicats des quatre sociétés d'agents de sûreté de l'aéroport, troisième aéroport français, avaient pourtant voté en intersyndicale à l'unanimité mardi en faveur d'une grève à partir de 5H00.
Hier soir, les dirigeants des entreprises concernées restaient néanmoins "dubitatifs" sur l'ampleur de la mobilisation, avait précisé M. Malecki.
"L'aéroport de Nice a appelé les chefs de site des entreprises pour leur dire que les compagnies qui vont faire grève auront leurs contrats supprimés. Cette menace est insupportable", avait dénoncé de son côté Laury Boichi, délégué central CGT à ICTS France. "Le patron de la sécurité sur le site de Nice fait pression, chantage sur nous", avait-il ajouté.

Les grévistes exigent des négociations au niveau de la branche pour une revalorisation des salaires et des conditions de travail.
Les entreprises d'agents de sûreté (Securitas, Brink's, Alyzia Sûreté, Vigimark, Samsic, ICTS, etc.), qui emploient 10.000 salariés, sont des prestataires des aéroports, pour lesquels elles assurent notamment le contrôle des passagers.
 

Pour en savoir plus : www.nice.aeroport.fr

Voir également article"Pas de perturbations à l'aéroport"

Sur le même sujet

Les + Lus