A Nice, le Carnaval se prépare

Publié le Mis à jour le
Écrit par Léa Bouquet
96 "Grosses Têtes" sont en préparation pour le Carnaval de Nice.
96 "Grosses Têtes" sont en préparation pour le Carnaval de Nice. © France 3 Côte d'Azur

La pression monte doucement dans les ateliers. Les chars prennent forme et les couturières se préparent avant les essayages. Tout doit être prêt pour le Carnaval de Nice 2018, qui se tiendra du 17 février au 3 mars. 

A un mois du premier corso carnavalesque, pas question de prendre des vacances pour les carnavaliers ! Tout doit être prêt pour le 18 février, date du début de l'édition 2018 du Carnaval de Nice. Jusqu'au 3 mars, la fête sera ponctuée par ses célèbres batailles de fleurs et défilés de chars. Cette année, c'est le thème "Roi de l'Espace" qui sera à l'honneur.

Près de 100 "Grosses Têtes" !

Les fameuses "Grosses Têtes" sont en train de revêtir leur habit de lumière pour l'occasion : elles seront 96 cette année. Pour respecter le thème, les carnavaliers ont choisi de mettre en scène des lunes, des soleils... et des extraterrestres !

► Visionnez notre sujet, diffusé le mercredi 17 janvier :


70 costumes en préparation

Dans la maison du Carnaval à Nice, les carnavaliers s'affairent déjà et travaillent le visuel de leurs chars. En 2020, les ateliers du carnaval déménageront intégralement dans la Halle Spada, quartier Saint-Roch. Depuis cette année, une partie de la fabrication s'effectue déjà là-bas, notamment le travail des sculptures en polystyrène.

Chez les couturières, même effervescence. 70 costumes sont en préparation dans les ateliers pour les animateurs de tribunes.


► Visionnez notre sujet, diffusé le mercredi 27 décembre 2017 :
durée de la vidéo: 01 min 43
Le Carnaval de Nice se prépare ©F3 Côte d'Azur

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.