• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Nice : le coût de la vie étudiante de plus en plus élevé

La faculté Saint-Jean d'Angély, à Nice (Archives) / © MAXPPP/ JF. OTTONELLO
La faculté Saint-Jean d'Angély, à Nice (Archives) / © MAXPPP/ JF. OTTONELLO

Tous les étudiants le savent. Faire des études en France coûte de plus en plus cher. Un rapport annuel de l'UNEF vient confirmer cette certitude. Cette augmentation, de 2,83%, est supérieure à l'inflation qui est de 1,2%. 

Par Pierre-Olivier Casabianca

Chaque année, c'est la même rengaine. Etre étudiant coûte de plus en plus cher. Dans son rapport annuel, le syndicat étudiant UNEF annonce que pour faire ses études, en 2019/2020, il faudra débourser 2,83% de plus qu'en 2018/2019.

Dans le détail, le poste logement est en augmentation. A Nice, pour  se loger dans le parc privé, il faudra débourser 590 euros cette année contre 587 euros en 2018/2019, soit une hausse de 0.51%. Les tarifs du Crous grimpent eux aussi. La moyenne nationale était de 359,07 euros en 2018/2019. Elle sera de 364,81 pour 2019/2020 (+ 1,60%).

Les frais de restauration ne sont pas en reste. L'UNEF, affirme que sur l'ensemble du territoire, les dépenses ont augmenté de 8,17% sur l'année. Ainsi, dans l'académie de Nice-Toulon, le prix des formules en cafétérias passe de 4,11 euros en 2018/2019 à 4,75 euros en 2019/2020, soit +15,60%. Le prix du repas au resto U augmente de 1,54%. Cette année, un repas coûtera 3.30 euros, contre 3,25 euros l'an dernier.

Quant aux frais d'inscription, ils sont à peu près stables sur l'ensemble de la métropole. Seul, les frais d'inscription des étudiants extra-européens sont en augmentation. Malgré la fronde des syndicats étudiants et des présidents d'université, le gouvernement n'a pas fléchi. A la rentrée, ces étudiants devront payer 2.770 euros en licence et 3.770 euros en master, soit 10 fois plus que leurs étudiants européens. 
 


Cette augmentation de la vie n'étonne pas Solidaire étudiant Nice. "Ca fait des années que le pouvoir d'achat des étudiants est en baisse. Il y a deux ans, par exemple, le gouvernement avait diminué les APL de 5 euros", se désole Alec, membre de Solidaire étudiants. 
Résultat, d'après cet étudiant en droit : "en France, 90% des étudiants doivent trouver un travail soit en été, soit à l'année, pour financer ses études".

De plus, "A Nice, on est dans une université qui a un statut particulier car on est dans un établissement expérimental. Les frais d'inscrition peuvent augmenter localement. Il y a deux ans, certains masters ont été remplacés par des diplômes d'établissement. Leur coût s'élève désormais 4.000 euros, soit 13 fois plus que le prix actuel", explique Alec.
 

Pour la FACE 06, l'augmentation est de 1,18% dans les Alpes-Maritimes

Pour Face 06, cette hausse du coût de la vie étudiante est moindre dans les Alpes-Maritimes que dans le reste du territoire. Le syndicat étudiant estime que cette augmentation est de 1,18% dans notre département, soit autant que l'inflation qui est de 1,2%. 
Une hausse modérée que les responsables de Face 06 expliquent par l'indexation sur l'inflation des frais de scolarité ou des bourses sur critères sociaux, "ce qui a permis de conserver un pouvoir d'achat égal ou supérieur pour les étudiants étant partiellement ou  totalement exonérés" , explique le syndicat.

Autre dépense importante pour les étudiants : le logement. Là encore, les prix sont stables. En moyenne, se loger dans les Alpes-Maritmes coûte 604,50 euros par mois en 2019, contre 603 euros en 2018. Quant au budget alimentation, il est en hausse. En 2019, le panier composé de 30 petits déjeuners et 40 repas reviens à 147,06 euros, contre 143,76 euros en 2018, soit une hausse de 2,30%.

A lire aussi

Sur le même sujet

Live French Fuse

Les + Lus