Nice : depuis une semaine, 12 bébés atteints du Covid-19 ont été pris en charge à l'hôpital Lenval

Alors que l'épidémie de Covid-19 est en forte hausse, le chef des urgences pédiatriques de l'hôpital Lenval à Nice met en garde les jeunes parents : les nouveaux-nés peuvent aussi être touchés.
A l'hôpital Lenval de Nice, on s'inquiète du nombre de bébés atteints du Covid-19.
A l'hôpital Lenval de Nice, on s'inquiète du nombre de bébés atteints du Covid-19. © Gaëtan Bally / MaxPPP

La quatrième vague de l'épidémie de Covid-19 a "quelque chose d'inédit", selon Philippe Babe, chef de service adjoint des urgences pédiatriques de l'hôpital Lenval à Nice. Il constate que plusieurs bébés sont touchés par cette maladie.

En une semaine, une douzaine de nourrissons ont été hospitalisés pour cette raison à Lenval et 25 ont été testés positifs. Actuellement, cinq bébés sont à l'hôpital Lenval, testés positifs et deux d'entre eux sont nés il y a moins d'un mois. 

Ce jeudi 12 août, le médecin a vu arriver dans son service quatre enfants avec des "syndromes fébriles". Ils ont tous un point commun : leurs parents ont été testés positifs au Covid-19. "La contamination s'est probablement faite au sein du milieu familial", indique le médecin urgentiste.

Avoir 39 ou 40 de fièvre, lorsqu'on a 7 ou 8 jours de vie, ça impose une hospitalisation.

Philippe Babe

L'enfant reste en moyenne 5 jours à l'hôpital, isolé avec un parent. 

Le variant touche les parents puis les enfants

Philippe Babe n'explique pas encore cette hausse des cas chez les nourrissons. "Peut-être que les parents n'ont pas été alertés du risque pour leur âge car jusqu'à présent, on pensait que le virus touchait une population plutôt âgée", tente-t-il d'expliquer. Et d'ajouter : "Aujourd'hui, on constate que ce variant diffuse le virus au sein d'une population beaucoup plus jeune, donc les parents et, par ricochet, les enfants."

Pour éviter ce genre de situation, les soignants recommandent aux parents de se faire vacciner. Les sorties dans les endroits très fréquentés sont aussi à proscrire, avec ou sans enfant, dans les semaines autour de la naissance. 

Pour l'instant, le médecin assure que l'hôpital dispose de moyens suffisants pour accueillir ces cas. "On est tout à fait en capacité d'absorber le nombre d'hospitalisations mais je ne sais pas ce qu'il se passera la semaine prochaine ou dans 15 jours", précise-t-il.

Si besoin, l'hôpital peut réorganiser les services et "modifier son parcours de soin" afin de prévoir un accueil aux urgences spécialisés pour les enfants susceptibles d'avoir le Covid-19 et préserver ceux qui ne l'ont pas. Ainsi, la décision d'ouvrir une unité covid à l'hôpital Lenval sera prise dans les 48 heures. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société