Femmes enceintes : pour y voir clair entre vaccin, test PCR et pass sanitaire #OnVousRépond

L’extension du pass sanitaire pose beaucoup de questions aux femmes enceintes. Elles sont nombreux à nous interroger sur les vaccins, les tests PCR nécessaires ou pas pour l'accouchement... Voici de quoi y voir plus clair ! #OnVousRépond.

L'image a fait le tour des réseaux sociaux :  Olivier Véran, le ministre de la Santé vaccinant sa collègue Olivia Grégoire, enceinte de 5 mois, pour montrer l’exemple ce mardi 27 juillet.

Un geste qui permet à la Secrétaire d'Etat chargée de l'Economie sociale, solidaire et responsable de redire "qu'il faut se faire vacciner même enceinte."

De nombreuses femmes en cours de grossesse se posent des questions quant au vaccin mais aussi au pass sanitaire.

Voici des éléments pour les aider à y voir plus clair et à poursuivre sereinement leur été !

Je suis enceinte et à plusieurs reprises, il a été dit que le vaccin contre le Covid-19 était déconseillé aux femmes en début de grossesse en raison d'un manque de données et ensuite, le Ministre est revenu dessus en disant que la grossesse n’était pas une contre-indication à la vaccination, c’est complètement contradictoire ! De ce fait pouvoir nous être exemptés du pass n’ayant aucun recul sur l’effet du vaccin sur le fœtus à long terme ? Merci

Alicia de Nouvelle-Aquitaine.

Selon l'Assurance maladie, les femmes enceintes à partir du deuxième trimestre de la grossesse peuvent se faire vacciner en centre de vaccination. 

MAIS le 20 juillet, le ministre de la Santé a précisé que cela est maintenant possible dès le 1er trimestre.

"Au départ, on se méfiait, notamment au 1er trimestre, parce qu'on n'avait pas suffisamment de données. Maintenant, on a beaucoup plus de recul, et les Américains ont publié des études (lien en anglais) avec (...) des femmes enceintes et vaccinées. On s'est rendu compte qu'il n'y avait pas d'effet indésirable inattendu", explique notre confrère Damien Mascret sur le plateau de France 3. 

Certes, ils ont observé qu'il y avait des fausses-couches le 1er trimestre, environ 12,6 % de fausses couches qui survenaient chez les femmes vaccinées, mais de façon habituelle, on sait très bien qu'il y a de nombreuses fausses couches au premier trimestre, on estime qu'il y en a entre 10 et 26 % selon les études,

précise Damien Mascret.

Pour répondre à la question de Lelee de Provence-Alpes-Côte d’Azur : "comment font les femmes enceintes qui sont restauratrices et qui n’ont pas le droit de se faire vacciner avant leur 5e mois de grossesse ?", nous vous redisons que vous pouvez vous faire vacciner dès le 1er mois.

Il est bien sûr toujours recommandé d’en parler à son médecin, son gynécologue ou sa sage-femme, surtout s’il existe des facteurs de risque, comme le redit le ministère de la Santé sur son site.

Les contre-indications ?

Toujours selon le ministre, les seules contre-indications médicales au vaccin sont donc, le "syndrome PIMS" (pour syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique) et les réactions type myocardite, péricardite et hépatite sévère ayant nécessité une hospitalisation et faisant suite à une première injection de vaccin d’ARN messager, et l'allergie à l’un des composants du vaccin (comme le PEG2000 ou le polyéthylène glycol).

Et le pass sanitaire ? 

À compter de ce mois d'août (si le texte de loi est voté), le pass sanitaire sera nécessaire dans les établissements de santé. L’extension du pass est un réel casse-tête pour les femmes enceintes de moins de 4 mois. En effet, ces dernières savent maintenant qu'elles peuvent se faire vacciner comme nous venons de l'expliquer.

MAIS en raison de la ruée sur la vaccination depuis les annonces sur le pass sanitaire, beaucoup n'arrivent pas à dénicher de rendez-vous avant fin août et ne seront donc pas protégées avant fin septembre.

Pour obtenir le QR code "vaccination Covid", il faut en effet attendre une semaine après la deuxième dose (quatre semaines avec le vaccin Janssen, unidose). 

Je suis enceinte de 5 mois et je ne suis pas vaccinée. Devrai-je faire faire des tests PCR pour chaque rendez-vous à l’hôpital dans le cadre du suivi de grossesse ? (Échographie et rendez-vous sage-femme)

s'interrogent Charlotte d'Occitanie et Noémie de Centre Val de Loire.

Le Collège des gynécologues a demandé dès le 12 juillet que "la prise en charge des grossesses puisse se poursuivre dans les conditions habituellement requises". 

Et pour la grossesse et l’accouchement ? Le père pourra être présent même sans pass ?! Si mon conjoint n'a pas reçu ses deux doses avant l'accouchement sera-t-il refusé à l'entrée de l'hôpital ? Doit-on se faire tester pour nos rendez-vous ?! 

Une future maman de Bourgogne-Franche-Comté

"Le pass sanitaire ne s'applique pas aux patientes. Toutes peuvent donc consulter, en urgence ou non, sans contrôle du pass sanitaire", indique le Collège, demandant aussi une exemption pour le co-parent, tout en encourageant les couples à se vacciner au plus vite. 

Le porte-parole du gouvernement a assuré qu'il n'était pas question "qu'une femme enceinte (...) doive faire des tests PCR tous les deux jours pour pouvoir accéder à un certain nombre d'activités quotidiennes". 

Pour pouvoir se rendre dans les hôpitaux, les femmes enceintes peuvent aussi obtenir le pass sanitaire par le biais d’un certificat de rétablissement datant d’au-moins 11 jours et de moins de 6 mois. 

Le ministère n'a pas à cette date donné plus de précisions. Les modalités d'application de la loi seront communiquées après sa promulgation qui interviendra après l'examen du Conseil constitutionnel le 5 août prochain.

Et après, si j'allaite ?

Il n'y aurait aucun danger pour les femmes qui allaitent ainsi que pour leurs bébés. C'est ce que confirme en France le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale du ministère de la Santé dans un avis rendu en avril dernier : "l’allaitement n’est absolument pas un obstacle à la vaccination. La réponse immunitaire des femmes enceintes suite à une vaccination avec les vaccins à ARN messager est identique à celles des femmes non enceintes. Des anticorps post vaccinaux ont été retrouvés dans le sang du cordon ombilical et dans le lait, pouvant laisser suggérer un effet protecteur du nourrisson, comme pour la grippe ou la coqueluche."

MAIS cela ne signifie pas pour autant que le vaccin passe directement dans le lait maternel. Seuls les anticorps le font. 

> Si vous avez d'autres questions sur ce thème, posez-nous vous questions :