Nice : des mamans donnent un cours de maths en pleine rue pour protester contre l'absence de professeurs

Publié le
Écrit par Emilie Mechenin
Les collégiens ont dû résoudre un problème mathématique : combien d'heure ont-ils manqué après deux mois d'absence de leur professeur?
Les collégiens ont dû résoudre un problème mathématique : combien d'heure ont-ils manqué après deux mois d'absence de leur professeur? © Eric Jacquet / FTV

Une manifestation sous forme de cours : la scène s'est déroulée devant le collège Maurice Jaubert, quartier de l'Arianne à Nice, ce vendredi 3 décembre. Voilà, deux mois qu'une professeure de mathématiques n'a pas été remplacée, et les parents en ont assez.

"On veut un prof" : c'est avec ce slogan qu'une dizaine de collégiens, accompagnés de leurs parents, ont protesté devant le collège Maurice Jaubert ce vendredi 3 décembre.  

Installés sur des chaises bien alignées, comme dans une salle de classe, les adolescents ont résolu un problème d'arithmétique. 

Ils ont dû calculer le nombre d'heures de cours qu'ils n'ont pas eu, après les deux mois d'absence de leur professeure de mathématiques. 

"Il manque 200 heures" annonce Amir, aidé par ses camarades. 

Pas de remplaçant pour 4 professeurs

Ce faux-vrai cours de math, dans le quartier de l'Arianne, a été organisé par des mamans excédées.  

Comment peut-on offrir un environnement scolaire si aride à des êtres en plein développement ?

Pancarte portée par une maman

Selon elles, aucun remplaçant n'a été trouvé pour une professeure de mathématiques, absente depuis deux mois. Pas plus de remplaçants pour des enseignants d'Espagnol, d'EPS et d'Arts Plastiques.

"Il y a deux absences pour grossesse qui auraient très bien pu être anticipées par le rectorat", s'exaspère Kheira Ghoulame, déléguée des parents d'élèves au sein de la FCPE.

Un rectorat qui cristallise la colère de la maman, qui explique n'avoir pas reçu de réponse à ses sollicitations. 

On a le sentiment de ne pas exister pour l'éducation nationale. C'est un collège en REP+, nos enfants partent déjà avec une situation défavorable, on veut qu'ils réussissent comme les autres.

Kheira Ghoulame, parent d'élève

Le rectorat annonce un remplacement dès lundi

Le rectorat a décidé de communiquer en fin d'après-midi.

Richard Laganier, recteur de l'académie de Nice, indique déplorer la situation et avoir "demandé aux services académiques de trouver une solution le plus tôt possible".

Une enseignante devrait être nommée dès lundi au collège. 

Un problème systémique

Cette manifestation  survient au lendemain de la publication par la Cour des comptes d'un rapport sur "La gestion des absences des enseignants"

Le rapport confirme les problèmes de remplaçants, alors que les professeurs sont les fonctionnaires qui ont le moins haut taux d'absentéisme.

Mais en 2018, dans le secondaire, seuls 20,91% des heures d'absence ont été remplacées.

Des absences créées par le fonctionnement de l'Éducation nationale

Dans le détail, au collège et au lycée, le remplacement est obligatoire après 15 jours d'absence.

Selon le rapport, après deux semaines, dans 96% des cas un remplaçant est trouvé. La situation du collège Maurice Jaubert fait donc parti des exceptions. 

Le rapport pointe également du doigt l'Éducation nationale. 80 % des absences courtes sont dues à son fonctionnement avec les formations continues ou encore les jurys d'examen qui mobilisent les enseignants hors de leur classe. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.