• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Nice : ils ont passé un entretien d’embauche dans le noir complet

Une expérience inédite de recrutement professionnel à Nice : l'opération "C'est à vous de voir" . / © N.M. / France 3 Côte d'Azur
Une expérience inédite de recrutement professionnel à Nice : l'opération "C'est à vous de voir" . / © N.M. / France 3 Côte d'Azur

Une expérience inédite de recrutement professionnel à Nice : l'opération "C'est à vous de voir" : des entretiens d'embauches qui se déroulent dans le noir absolu.

Par O.C.D. édité par M.B. / France 3 Côte d'Azur

Un recrutement "à l'aveugle" qui désamorce tout parasitage du langage corporel. C’est le principe de cette séance d’entretiens d’embauche, qui s’est déroulée ce vendredi au musée national du sport, à Nice.

D'un côté, il y a les recruteurs. De l'autre, les demandeurs d'emploi. Entre eux, pas d'entrevue, puisqu'ils ne se verront pas. Les entretiens d'embauche se passeront dans le "dark lab", un lieu où règne le noir absolu.

C’est mieux, ça enlève 50% du stress parce qu’on ne voit pas le visage de la personne en face de nous.


Lorsqu'on ressort de la boîte noire, la lumière pique les yeux. Les candidats à l'embauche sont un peu déboussolés. Marie-Thérèse Robert, l'une des candidates :

On ne demande à qui on a affaire, on n’arrive pas a percevoir les pensées de l’autre.


L'"autre", cette voix mystérieuse qui lui a parlé dans le noir, appartient à Didier Roche, 48 ans, non voyant, spécialiste en recrutement.

Si vous êtes un peu attentif, le corps vous donne des éléments mais l’ambiance, la voix, le rythme, l’univers un peu magique parfois dans lequel l’individu va vous emmener est tout aussi informant, voire plus vrai que la personne qui pourrait physiquement simuler par sa posture quelque chose qu’elle n’est pas.


Vingt-huit demandeurs d'emploi s'étaient prêtés à l'expérience. Après passage dans la boîte noire, 23 ont été embauchés. La lumière, après l'obscurité.

REPORTAGE Olivier Chartier Delègue, Nathalie Morin, Laurence Buyse :
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Jérôme Viaud (06), maire de Grasse revient sur la dégradation de sa permanence

Les + Lus