Nice: l'occupation du Théâtre National prolongée jusqu'au 19 mai date de la réouverture

Le 19 mai, les théâtres comme les restaurants doivent rouvrir, les directeurs de théâtre demandent la levée de l’occupation pour préparer l’ouverture. Une assemblée générale s'est tenue ce samedi 15 mai à Nice. Les occupants demandent de meilleures conditions de travail et de rémunération.

A Nice, les professionnels du spectacle font une assemblée générale ce samedi 15 mai pour voter ou non la prolongation de l'occupation du Théâtre National de Nice
A Nice, les professionnels du spectacle font une assemblée générale ce samedi 15 mai pour voter ou non la prolongation de l'occupation du Théâtre National de Nice © Séverine Nequelman

Le vote a eu lieu ce samedi 15 mai devant le Théâtre National de Nice. Les manifestants ont voté pour une prolongation de la mobilisation jusqu'au 19 mai à l'intérieur de Théâtre. A partir du 19 mai, pour ne pas empêcher la reprise des spectacles, les manifestants continueront leur mouvement à l'extérieur. 

D’un point de vue technique ce serait compliqué de voter la prolongation au delà du 19 mai, ça empêcherait les spectacles ce qui serait contre-productif.

Cédric Petipas, membre du collectif TNN OQP

Un collectif d'intermittents du spectacle et de représentants de la CGT spectacle se sont réunis sur le parvis du Théâtre national de Nice ce lundi 15 mars à 10h00.
Un collectif d'intermittents du spectacle et de représentants de la CGT spectacle se sont réunis sur le parvis du Théâtre national de Nice ce lundi 15 mars à 10h00. © Hélène France - FTV

Le mouvement a débuté en mars 2021 avec des revendications liées à la crise sanitaire et à la précarité des professionnels du spectacle mais aussi avec des revendications plus profondes sur leurs conditions de travail:

Les syndicats, notamment la CGT, demandent le retrait de la réforme de l'assurance chômage ainsi qu'une année blanche étendue à 2021 pour les intermittents du spectacle.

Une tribune pour l'ouverture des théâtres

La direction du théâtre se disait dans "le dialogue" avec les manifestants, partageant les craintes à propos de cette filière. En revanche, les directeurs du Théâtre National de Nice et de la Criée à Marseille ont signé une tribune avec le théâtre de l'Odéon à Paris (à l'initiative du mouvement) et demandent aux manifestants de cesser l'occupation pour ne pas entraver la reprise des spectacles. Le message semble avoir été entendu. 

"Les annonces du gouvernement, même si elles ne répondent pas à toutes les revendications, montrent que le dialogue existe et que des solutions sont recherchées pour prendre en compte les effets de la crise pour de nombreux intermittents jusqu'à la saison 2022-2023» expliquaient-ils dans leur communiqué.

Des programmes chargés

Tous les théâtres relancent leurs saisons avec des reprogrammations et des nouveautées dès le 19 mai pour le Théâtre National de Nice ou début juin comme à la Criée de Marseille. Concernant les jauges elles seront de 35% à partir du 19 mai (dans la limite de 800 personnes). Le 9 juin elles passent à 65% pour enfin disparaitre le 30 juin.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paca économie culture