Nice, rassemblement en plein confinement ce samedi 27 février, les participants verbalisés

Ils avaient coché la case 11 de leur attestation "Participation à des rassemblements autorisés" pour manifester. Mais la manifestation contre les mesures gouvernementales n'est pas autorisée à Nice ce samedi 27 février 2021. Les manifestants ont été verbalisés.

Quelques dizaines de personnes se sont rassemblées sur la place Pellegrini à Nice
Quelques dizaines de personnes se sont rassemblées sur la place Pellegrini à Nice © Hélène France/FTV

Un concert sans musique, un groupe qui ne joue pas. Ce sont les conditions pour manifester ce samedi 27 février à Nice. La musique est interdite alors symboliquement les musiciens ont retourné leurs instruments.

Pas de son lors de ce concert à Nice ce samedi 27 février 2021
Pas de son lors de ce concert à Nice ce samedi 27 février 2021 © Denis Pardanaud/FTV

Une vingtaine de personnes se sont rassemblées place Pellegrini à Nice pour exprimer leur refus des nouvelles mesures et des "restrictions de libertés".

Après un concert silencieux, une manifestante prend la parole pour donner son ressenti : "la population fait beaucoup d'efforts mais les nouvelles mesures de confinement passent mal. Le problème c'est que ces mesures sont prises pour soulager les hôpitaux qui sont en sous-effectifs, à cause de décisions politiques successives, qui appauvrissent le système français."  

La police vérifie les attestations des personnes présentes sur la place.
La police vérifie les attestations des personnes présentes sur la place. © Denis Pardanaud/FTV

Manifestation non-autorisée

Même avec le confinement certaines manifestations sont autorisées si elles sont déclarées et acceptées par la préfecture. Dans ce cas il faut cocher la case 11 de l'attestation : "Déplacements à destination ou en provenance d'un lieu de culte, participation à des rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public qui ne sont pas interdits en application de l'article 3". 

Le rassemblement festif avait été interdit, Stéphane Le Dû de l'association "Concert chez moi" membre du groupe explique: "en accord avec notre avocate, nous avons signalé à la préfecture notre présence pour expliquer aux passants l'annulation de cette manifestation, la police a décidé de verbaliser certaines personnes c'est bien dommage".

La Police discute avec l'avocate de l'association pour expliquer les verbalisations.
La Police discute avec l'avocate de l'association pour expliquer les verbalisations. © Denis Pardanaud/FTV

La police a expliqué à leur avocate que "à partir du moment où la manifestation est reportée, je suis en droit de verbaliser, vous pouvez toujours faire un recours contre l'ensemble des verbalisations". 

Le petit groupe est reparti dans le calme. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social confinement santé société covid-19