Nice: trois militaires en renfort vigipirate agressés au couteau

Trois militaires qui patrouillaient dans le cadre du renfort vigipirate ont été agressés au couteau dans le centre ville de Nice. Ils sont légèrement blessés. L'agresseur a été interpellé. 

Trois militaires qui patrouillaient dans le cadre du plan vigipirate sous les arcades de la rue Jean-Médecin devant le Consistoire Israélite  à Nice ont été agressés mardi en début d'après-midi par un homme armé d'un couteau. Les militaires sont légèrement blessés, l'un à la joue, l'autre au bras, le troisième au menton. L'agresseur a été interpellé.

18h45: Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, sont attendus à Nice mardi soir. 
17h45: un deuxième homme a été interpellé. L'agresseur des militaires aurait été vu avec ce deuxième individu avant les faits, mais pas au moment de l'acte.
17h40: l'agresseur aurait été contrôle à l'aéroport d'Ajaccio alors qu'il avait pris un aller-simple pour la Turquie.  Refoule en Turquie et renvoyé en France, il avait été interrogé par la DGSI qui n'avait pas d'informations suffisantes pour judiciariser son dossier. 
16h30: l'agresseur aurait peut-être eu un complice, selon une source policière
16h15: le parquet anti-terroriste s'est saisi de l'enquête


L'agresseur aurait peut-être eu un complice, selon une source policière, qui n'a donné aucun détail sur les motivations ou le profil de cet homme ou de son éventuel complice. Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'enquête. 

Contrôlé sans billet dans le tram quelques minutes avant

Alors qu'il était dans le tram, Moussa C., l'agresseur présumé des trois militaires, a été contrôlé car il n'avait pas de billet. Il a payé son amende, indique la mairie de Nice à francetv info. Il est ensuite sorti du tram, s'est dirigé vers les militaires en faction devant l'immeuble abritant le consistoire juif régional, sous les arcades de la place Masséna. Il a été interpellé. Il est connu des services de police pour violence contre personnes dépositaires de l'autorité publique. 



Les militaires assuraient la sécurité dans le cadre du plan Vigipirate devant un immeuble abritant le Consistoire israélite de Nice, Radio Shalom et une association israélite.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité