"Nous sommes dans les années les plus enneigées" : et des chutes de neige sont encore annoncées dans les Alpes-Maritimes !

La saison hivernale qui s'achève a donné lieu à d'importantes chutes de neige. Dans les Alpes-Maritimes, elles se poursuivent cette semaine alors qu'un manteau blanc de près de trois mètres recouvre encore certaines parties du relief. Au point de faire tomber quelques records ?

Un enneigement "excédentaire à très excédentaire", c'est ainsi que le compte X de Météo Côte d'Azur - anciennement Twitter - dépeint sa publication ce dimanche 28 avril. Alors que sur le littoral, le redoux est de mise, les hauteurs des Alpes-Maritimes affichent par endroits d'étonnants cumuls de neige avant le début du mois de mai.

"On relève jusqu’à 1,90 m d’enneigement [...] dans le secteur de Millefonts/Nivose(06) à 2430 m d’altitude. C’est une des valeurs les plus élevées sur 17 années de mesures" précise la publication en ligne.

Ce tweet est celui de Météo Côte d'Azur. Et sur les réseaux de fleurir ces derniers jours des illustrations de la situation d'enneigement dans certains points clés du département.

Du côté d'Auron, dans le secteur de la Bonette, les hauteurs de neige ont rendu le travail des équipes de déneigement difficile, comme on peut l'apercevoir sur le compte officiel Instagram de la station.

La route qui relie les Alpes-Maritimes aux Alpes-de-Haute-Provence doit ouvrir en juin.

"60 à 80 % de pluviométrie supplémentaire"

Ambroise Guiot est prévisionniste-conseil et nivologue à Briançon pour Météo France. Il détaille explique cet excédant de neige à la faveur des fortes chutes de pluie.

"On est plutôt sur une année qui est plutôt très excédentaire en termes d'enneigement, au moins en altitude. La différence par rapport aux autres années, c'est qu'à basse altitude, il n'y a pas eu tant de neige que ça cet hiver, car il a fait beaucoup plus doux. Il y a eu beaucoup de précipitations. En termes de pluie, c'était très marqué. À l'échelle des Alpes-Maritimes, c'est le quatrième hiver le plus pluvieux en 60 ans. Mécaniquement, en altitude, cela tombe presque exclusivement en neige, et on se retrouve avec des quantités de neige très élevées."

Plus largement, dans les autres départements qui composent les Alpes, cette tendance est la même sur le mois de décembre à avril, avec 60 à 80 % de pluviométrie supplémentaire. 

Les épisodes que l'on a eus tout au long du mois de mars, ça tombait par valeur de 50 à 70 cm en un jour. On n'en a pas eu d'aussi gros depuis, mais on a encore eu des chutes de neige. L'enneigement a légèrement baissé depuis le début du mois d'avril. Actuellement, nous sommes dans les 20% des années les plus enneigées. 

Ambroise Guiot, prévisionniste-conseil et nivologue à Briançon pour Météo France

Certains records ne sont toutefois pas tombés dans les Alpes-Maritimes : "Pour le lac des Millefonts (aux environs de Valdeblore, à 2.400 m d'altitude, NDLR), la valeur est de 1,80 m, quand la valeur maximale était de l'ordre de 3 mètres à cette période. C'est très excédentaire, mais ce n'est pas encore un record pour ce secteur-là au 29 avril".

Des chutes de neige annoncées début mai

"L'hiver fait encore un peu de résistance cette semaine". On attend de nouvelles chutes de neige, en particulier mercredi, par retour d'est, mais cela va concerner essentiellement la frontière italienne et l'est du Peïra, où il pourrait retomber 20 à 40 centimètres. Cela reste un bel épisode, pour début mai, c'est beaucoup.

D'autres chutes de neige, "un peu moins marqués, mais à basse altitude, sont attendues jeudi", avec 10 à 20 centimètres par endroits.

Ce qui fait que l'on a beaucoup de neige actuellement, ce n'est pas forcément la température actuelle, mais c'est vraiment le fait qu'il a énormément neigé pendant l'hiver. Si on regarde les températures que l'on a en ce moment, oui, nous sommes en dessous des normales, mais ce n'est pas exceptionnel. C'est très loin d'être exceptionnel comme froid.

Ambroise Guiot, prévisionniste-conseil et nivologue à Briançon pour Météo France

Après des masses d'air tempérées au début du mois d'avril, venues du sud-ouest pour conforter des températures douces, ce sont désormais des afflux provenant du nord qui évoluent en haute altitude.

"On a une circulation que l'on appelle ondulante, avec des courants de vent qui sont très accès nord-sud, cela fait beaucoup d'oscillation et on retrouve avec des descentes d'air froid" poursuit l'expert de Météo France.

La très bonne saison d'Isola 2000

Durant cette saison, les clichés de cimes enneigées ont été légion. Postés sur les réseaux sociaux, ils ont donné un aperçu de la couverture neigeuse, avec des chutes pouvant, sur une seule journée, atteindre environ 80 centimètres. 

Une fin de saison en boulet de canon. C'est ce qu'a connu la station de ski d'Isola 2000 avec un record historique en mars 2024 avec 3,50 m de chute de neige cumulée. 

La station de ski des Alpes-Maritimes occupait même le 11 mars la première place au niveau national des hauteurs de neige en bas des pistes. Les cumuls recensés ce jour-là s'élevaient à 245 centimètres.

Pour l'année 2023, ce n'est pas un record, mais cela pourrait rapidement le devenir. Pour cette saison, entre les mois de novembre 2023 à avril 2024, 7,23 m de neige se sont accumulés. Si les mois de novembre et décembre prochain voyaient d'importantes chutes de flocons, Isola 2000 pourrait battre un record sur la dernière décennie.

Entre 2012 et 2024, les fluctuations sont clairement visibles. En 2014, 7,79 m de neige sont tombés en tout et pour tout sur Isola 2000 et son domaine skiable, relevés à 1900 mètres d'altitude. Les données fournies par le SEM des Cimes du Mercantour s'arrêtent au 16 avril. 

De nouveaux records pourraient tomber dans les mois à venir si l'enneigement est au rendez-vous à la fin de l'année, notamment en novembre et décembre.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité