OGCNice:Les semaines se suivent et se ressemblent

Lorient s'en est remis à un penalty de Mvuemba pour prendre le meilleur (1-0) sur des Niçois qui restent sur 3 défaites

Par Yves LEBARATOUX (avec AFP)

Lorient, moins inspiré qu'à l'accoutumée à domicile, s'en est remis à un penalty de Mvuemba pour prendre le meilleur (1-0) sur des Niçois accrocheurs, qui ont manqué l'occasion de se rassurer lors de la 15ème journée de Ligue 1.

Les joueurs de l'entraîneur Christian Gourcuff restent invaincus à domicile pour pointer à la 7ème place (23 points), tandis que René Marsiglia enregistre, lui, son deuxième revers en autant de matches depuis sa prise de fonction à Nice, le troisième consécutif pour les Azuréens.
Les Aiglons vont mal (4 défaites et 1 nul sur les cinq derniers matches de L1) et sont relégables (19èmes avec 11 points), mais ils peuvent trouver dans leur voyage en Bretagne des motifs d'espoir.
Leur pressing haut a longtemps gêné les Merlus et leur défenseur argentin Monzon aurait pu faire la différence grâce à sa patte gauche sans le talent d'Audard dans les buts lorientais (43ème, 44ème) et un réflexe de Mareque sur sa ligne (54ème).

Mais la chance tournait le dos aux Azuréens, à l'image du penalty de Mvuemba pour une faute de Mabiala sur un Sunu déjà en équilibre précaire avant l'intervention du défenseur (1-0, 63ème).

A l'image aussi de cette dernière occasion de Guié Guié, qui expédiait le cuir dans les nuages (90+4ème).

REACTIONS A L'ISSUE DE LA RENCONTRE :


René Marsiglia (entraîneur de Nice) :"Sur ce qu'on avait prévu de faire, on ne peut pas être déçu même si le résultat nous reste en travers de la gorge. Ce n'est pas une injustice car s'il y a but c'est qu'il y a eu erreur. C'est un coup de frein dans l'élan donné à notre match mais on n'a pas baissé pavillon. La fin me prouve que les joueurs n'ont pas envie d'en rester là, ils n'ont pas envie de mourir, ils ont envie de combattre. Je suis triste pour eux compte tenu de leur investissement, on a bien fait les choses à 95%. Il y a eu des bons arrêts, des sauvetages miracles, mais il faut faire contre mauvaise fortune bon coeur. On est dans le dur mais on va continuer à travailler. C'est quand on croit la cause perdue que les vertus des hommes ressurgissent. Aujourd'hui, il y a eu de la qualité, mais il nous manque d'un peu d'opportunisme, de savoir saisir nos occasions. Cela n'a pas voulu nous sourire. Ce sont les points qui nous manquent cruellement, un fossé peut se creuser. Il faut reconstruire notre avenir pierre par pierre".


Christian Gourcuff (entraîneur de Lorient) : "C'était un match difficile, à commencer
comme à terminer. On s'attendait un peu à ce type de match. Il ne faut pas toujours
s'attendre à dominer les adversaires, Nice est largement supérieur à des équipes qui sont mieux placées, il ne faut pas se fier au classement. Nice nous a constamment posé des problèmes. On s'est forcé à jouer sans avoir la disponibilité et la tenue du ballon qui nous auraient donné plus de maîtrise. Psychologiquement, quand on ne réussit pas on doute et on tente moins de choses, mais on a quand même continué en 2e mi-temps à tenter de jouer. Mais dans la maîtrise du match on devait faire mieux. Au classement, on sait que
c'est très serré, donc prendre trois points c'est confortable. Les points nous permettront d'avoir plus de sérénité dans le jeu et c'est en ce sens que c'est important. Ca n'a pas été un match affreux mais il y a matière à mieux faire
".

Sur le même sujet

Les + Lus