On vous résume la polémique autour des accusations de racisme, qui vise Christophe Galtier

L’ex-coach de l'OGC se serait plaint du trop grand nombre de joueurs "noirs et de musulmans" dans l’équipe de Nice. Des propos révélés par un journaliste indépendant et RMC. Le mail avait été envoyé à la direction des Aiglons. Le PSG demande une enquête interne. Christophe Galtier conteste ces accusations.

Christophe Galtier, ancien entraîneur de l'OGC Nice, résistera-t-il à la tourmente médiatique ? Les révélations de deux médias ont mis sur la place publique des propos racistes, dévoilés dans un mail. 

Récit d'un feuilleton qui pourrait durer moins longtemps qu'une saison de Ligue 1. 

> "Christophe n'entrera plus dans un vestiaire"

Julien Fournier fait de premières allusions en début de saison. 

Le 28 septembre dernier, invité sur le plateau de RMC dans l'émission "After foot", Julien Fournier lance : "Si j'explique les vraies raisons pour lesquelles Christophe et moi, on s'est disputés, il n'entrera plus dans un vestiaire en France et en Europe. Ce sont des choses bien plus graves que le foot."

À ce moment-là, il n'est plus directeur du football. Officiellement, le 6 juillet 2022, l'OGC Nice et Fournier ont mis "un terme à leur collaboration". 

Des allusions qui attisent la curiosité des commentateurs sportifs, mais Julien Fournier n'en dira pas plus.

> Les révélations d'un journaliste indépendant, Romain Molina

Face à l'omerta qui règne dans le football professionnel, le journaliste indépendant Romain Molina révèle le mail qu'il a reçu "par chance", grâce à la "maladresse de quelqu'un". 

Ce mail est une transcription des conversations qui se seraient tenues entre Christophe Galtier et Julien Fournier. 

Journaliste indépendant et auteur (il travaille notamment pour le Guardian, le New-York Times, la BBC et CNN), Romain Molina a pris le temps de le vérifier, de l'authentifier, de demander des droits de réponse. 

> Les phrases qui mettent le feu aux poudres

Le fils de Christophe Galtier aurait fait état du ressentiment de son père à Julien Fournier envers une équipe composée essentiellement de "noirs et de musulmans". 

Cette opinion aurait été assumée par Christophe Galtier lors d'un échange avec Fournier dans lequel il faisait état de reproches de supporters sur le nombre de joueurs noirs dans l'équipe et demandait à ce que soit pris en compte la réalité de la ville. "Nous sommes dans la ville de Jacques Médecin et notre équipe ne correspond pas à ce que veulent les gens, comme elle ne me correspond pas", aurait également affirmé Christophe Galtier.

Ce message aurait été envoyé par Julien Fournier à Dave Brailsford, directeur Sport chez Ineos, le groupe de pétrochimie propriétaire du club azuréen.

Le journaliste Romain Molina a fait une vidéo de 12 minutes en ligne sur YouTube pour expliquer les différents passages du mail envoyé à la direction de l'OGC Nice. 

> Galtier / Fournier : la guéguerre interne à l'OGC Nice

Contacté par France 3 Côte d'Azur, le journaliste explique : "Ça fait un an qu’il y a une bataille entre messieurs Fournier et Galtier". Le climat délétère est connu : "Beaucoup de personnes dans le milieu sont au courant." Il reconnaît que « si ces allégations sont avérées, c'est grave ». Dans cette affaire, c'est parole contre parole, mais dans les deux cas, si l’un ou l’autre ment, ce sont des allégations répréhensibles par la loi.

Ce qui l'a frappé lorsqu'il a enquêté sur le sujet, c'est le silence de toutes les parties concernées : 

Personne ne veut parler de ce qui s’est passé. Que ce soit les joueurs vous ne les entendez pas, les clubs vous ne les entendez pas et M. Fournier ne veut pas non plus parler, il dit que ce sont des informations vieilles de plus d’un an. Je trouve ça que c’est assez symbolique de notre football qui est un football de non dit.

Romain Molina, journaliste indépendant.

Des propos qui ont eu lieu en début de saison, en 2022. 

> Julien Fournier prend la parole dans Nice-Matin

À des milliers de kilomètres de Nice, Julien Fournier sort du silence. Il est actuellement au Brésil, "loin de cette polémique". Dans le quotidien local, l'ancien directeur sportif se défend d'être à l'origine de cette "fuite".

"Je suis actuellement au Brésil loin de cette polémique à laquelle je suis associé à mes dépends. Je ne suis en aucun cas à l’origine de la diffusion de ces informations internes vieilles d’un an au moment de mon départ du club. Je n’ai jamais tiré sur une ambulance, malgré tous nos différends avec Christophe Galtier et j’ai surtout trop de respect pour l’OGC Nice, un club dont j’ai fièrement défendu les couleurs pendant plus dix ans et les gens en place, qui préparent en ce moment l’un des rendez-vous les plus importants de leur histoire en Coupe d’Europe. Le timing de ces révélations me révolte tout autant que leur contenu", a réagi Julien Fournier pour Nice-Matin. 

> Le PSG demande une enquête interne

Quelques heures après ces révélations, le PSG a annoncé ouvrir une enquête interne.

Selon RMC, déjà à l'origine de l'information initiale dans son émission After Foot, le président du PSG était à Doha lorsqu'il a appris la nouvelle. Si "la direction du PSG ne veut pas se précipiter ni céder à la panique (...) l'’entourage de Nasser Al-Khelaïfi a lancé sa propre enquête pour essayer d’en savoir plus" explique la chaîne sportive.

Nasser Al Khelaïfi "n’était pas au courant des détails et de la teneur des propos présumément tenus par Galtier, notamment concernant la religion musulmane", selon le club. "S’il l’avait su, jamais Galtier n’aurait pu signer au PSG, impossible", admet l’entourage du patron de QSI (le fond d'investissements qatari).

L'entraîneur devrait donner sa version des faits lors d'une conférence de presse, d'ici quelques jours.

> La position du Collectif Ultra Paris

L'onde de choc se poursuit avec le communiqué du Collectif Ultras Paris.

Il estime qu'il "pas acceptable que cette personne reste dans l’organigramme du club".

"Nous rappelons que nous nous sommes toujours positionnés contre toutes formes de discriminations et ce combat est une cause historique de notre Virage", a ajouté sa direction.

> Galtier conteste ces propos "avec la plus grande fermeté"

Dans un communiqué transmis à l'AFP cet après-midi, Christophe Galtier "conteste avec la plus grande fermeté" avoir tenu des propos discriminatoires au sujet de joueurs lorsqu'il officiait à Nice.

Le technicien français, passé de Nice au PSG l'été dernier, "a pris connaissance avec stupéfaction des propos injurieux et diffamants" rapportés par l'ancien dirigeant niçois Julien Fournier dans un courrier interne relayé mardi par plusieurs médias, a fait savoir son avocat, Me Olivier Martin. 

"Compte tenu de la gravité des accusations portées contre lui, qu'il conteste avec la plus grande fermeté, Christophe Galtier a immédiatement saisi son avocat, Maître Olivier Martin, pour engager, sans délai, les poursuites judiciaires nécessaires qui s'imposent et ce d'autant plus que depuis cette divulgation, il fait l'objet de menaces et d'actes de harcèlement intolérables", est-il écrit dans le communiqué.

> La position de l'OGC Nice

En fin d'après-midi, le club niçois a donné une réaction laconique sur son site internet : 

« Les faits relatés concernent deux personnes ne travaillant plus pour l'OGC Nice. Cette situation a été traitée avec le plus grand sérieux au moment des faits. Le club n’apportera pas plus de commentaires ».

Cette affaire éclate la veille du quart de finale aller de Ligue Europa Conference opposant les Aiglons à Bâle, ce jeudi en Suisse. Malgré les polémiques, le jeu continue sur le terrain du football.