Open d'Australie : la joueuse de Nice, Alizé Cornet crée l'exploit face à Garbine Muguruza et rejoint le 3e tour

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars

La Niçoise, Alizé Cornet, 61e mondiale, s'est offert sans trembler pour son anniversaire la numéro 3 mondiale Garbine Muguruza 6-3, 6-3, ce jeudi 20 janvier au deuxième tour de l'Open d'Australie.

Alizé Cornet n'avait plus atteint le troisième tour d'un tournoi du Grand Chelem depuis l'US Open 2020.

"Dans deux jours, c'est mon anniversaire alors c'est le plus beau cadeau que je pouvais me faire", a commenté la joueuse qui fêtera ses 32 ans samedi 22 janvier. Ce jour-là, elle affrontera la Slovène Tamara Zidansek (29e) pour une place en huitièmes de finale de cet Open d'Australie.

Une performance qui démontre, selon elle, qu'à son âge, elle est capable de battre "n'importe qui".

Cette victoire démontre que je suis là en terme de niveau de jeu. Mais ça, je le savais déjà. C'est juste que parfois je n'arrive pas à me relâcher sur le court et à exploiter ce potentiel que je sens que j'ai depuis des années. C'est en dents de scie : quand je suis comme ça, concentrée, dans ma bulle, en mission, je vois que je peux battre n'importe qui... parce que j'ai vraiment fait un match quasi parfait. Donc ça ne m'apprend rien de nouveau sur moi, mais par contre, j'ai passé un très bon moment sur le court parce que j'avais l'impression de savoir ce que je devais faire et que je prenais beaucoup de plaisir dans la bagarre, à courir, profiter de ce court central qui est vraiment magnifique,

a déclaré la joueuse à l'AFP

Et la suite du tournoi ?

Alizé Cornet en conférence de presse : "Je ne veux pas savoir ! Je veux juste profiter de ma victoire et demain je penserai au match d'après. Parce que des fois, quand je connais mon adversaire, je commence à y penser tout de suite et je ne profite pas assez de cette joie.
Or, c'est pas tous les jours qu'on bat une fille aussi forte, et ça fait même longtemps
que je ne suis pas allée au 3e tour d'un tournoi du Grand Chelem, depuis l'US Open 2020. Donc aujourd'hui, c'est pour le plaisir."

Alizé Cornet restait sur trois éliminations consécutives au deuxième tour à Melbourne où elle avait atteint les huitièmes de finale en 2009. 

La Française participe à son 60e tournoi du Grand Chelem consécutif.

Elle n'a encore jamais atteint les quarts.