Opération de police dans le quartier des Liserons à Nice après la fête qui aurait été financée par des dealers

Une opération des forces de l'ordre a été menée dans l'impasse des Liserons de Nice ce jeudi 20 juillet. Celle-ci a eu lieu après des révélations concernant des festivités supposément organisées aux frais de dealers lors de la fête musulmane de l'Aïd en juin dernier.

Ce jeudi 20 juillet vers 16h, une opération de police a eu lieu dans l'impasse des Liserons, à Nice. Des membres de la police municipale et de la police nationale ont investi les lieux pour procéder à des contrôles des individus et des véhicules. 

Cette démonstration de force intervient après des révélations faites par le journal Nice-Matin ce jeudi 20 juillet. Selon les informations du quotidien régional, des structures gonflables "à plusieurs milliers d'euros" ont été installées sur la voie publique, dans le quartier des Liserons, à l'occasion de la fête religieuse de l'Aïd El-Kébir le 28 juin dernier. Il y aurait également eu un buffet et un barbecue gratuits.

La polémique engendrée par cet article réside dans la provenance des fonds qui auraient servi à financer cette fête de quartier. Selon les témoignages relatés par nos confrères, l'argent proviendrait des bénéfices générés par le trafic de drogue. En réaction à ces faits supposés, le député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti a demandé "la destruction de ce quartier devenu territoire occupé de la République".

Le préfet des Alpes-Maritimes répond

Présent sur place ce jeudi 20 juillet, le préfet du Alpes-Maritimes s'est lui aussi exprimé à propos de cette fête de l'Aïd aux Liserons. Il explique "n'avoir aucune confirmation qu'il s'agit d'une fête organisée par des dealers" et qu'"une "enquête est en cours". 

Bernard Gonzalez a par ailleurs indiqué que "l'État fait le maximum pour lutter contre le trafic de drogue". Il a ajouté qu'une tonne de pollen de cannabis, d'une valeur de plus de dix millions d'euros, avait été saisie ce lundi 17 juillet à la Turbie lors d'une opération des douanes. 

Un quartier en déshérence 

Lui aussi présent sur les lieux, le premier adjoint au maire de Nice Anthony Borré, également président de Côte d'Azur Habitat (premier bailleur social de la ville de Nice), a fait un point sur les démolitions et les relogements à venir dans le quartier des Liserons. Il a annoncé une nouvelle opération de démolition d'ici à la fin de l'année. 

Ce quartier, vétuste et insalubre, doit bénéficier d'une rénovation urbaine complète depuis de nombreuses années. "L'opération de police d'aujourd'hui est une mascarade, pointe une habitante du quartier, c'est juste pour montrer qu'ils sont là mais ils ne contrôlent pas les bonnes personnes".  "L'urgence, c'est plutôt l'état des bâtiments et les conditions de vie", renchérit une autre.

Plusieurs interpellations ont eu lieu aux Liserons lors de cette opération des forces de l'ordre ce jeudi, sans qu'on en connaisse le chiffre précis. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité