PHOTOS : le lac du Boréon dans la vallée de la Vésubie dévasté après la tempête Aline

Les photos sont impressionnantes, le lac du Boréon, à côté du parc Alpha est dévasté. Nous avions réalisé un reportage dans la vallée de la Vésubie en septembre. Un retour en arrière difficile pour les habitants et les professionnels.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Le lac avait enfin retrouvé son niveau d'avant la tempête Alex, les pécheurs étaient revenus, le cadre était idyllique, mais c'était sans compter sur la tempête Aline du 20 octobre 2023.

Le lac du Boréon est une retenue d'eau créée par le barrage hydraulique, haut de 13,5 m et long de 179 m. Une retenue de plus de 100 000 de m3 sur le Boréon qui générait de l'électricité. 


Après la tempête Aline, les granulats se sont amassés dans le lac et sur les berges, et une partie de la route a été emportée. Daniel Blanc, président de l'Association agréée de pêche et de protection des milieux aquatiques, a pu se rendre sur place : " la rivière semble avoir résisté, mais nous n'avons pas vu de poisson." 

Nous avons tout perdu, c'est un désastre. Le travail de remise en état et l'empoissonnement des cours d'eau, tout est à refaire. 

Daniel Blanc, Président de l'Association agréée de pêche et de protection des milieux aquatiques

Il avait fallu plusieurs années pour tout remettre en état. Les embâcles sont à nouveaux nombreux, le milieu halieutique est impacté et l'accès détruit.

Plus haut, le parc Alpha, a été touché, mais les loups vont bien. Le parc sera fermé jusqu'à la sécurisation définitive des berges. 

Contacté par la rédaction de France 3 Côte d'Azur, le gestionnaire du barrage, EDF hydro explique : "

 Les 11 barrages des vallées Tinée, Vésubie et Roya ont été dimensionnés dès leur conception pour résister aux crues. Ils sont conçus pour permettre le passage de débits extrêmes sans aggraver la situation de crue ni mettre en cause la tenue des ouvrages (grâce, par exemple, à des évacuateurs de crues, des déversoirs ou des vannes de fond).

Durant tout l’épisode d’intempéries, nos équipes se sont mobilisées 24h/24, à distance et sur les ouvrages pour adapter en permanence la gestion des aménagements aux débits dans les rivières, en respectant scrupuleusement les consignes d’exploitation.

Au lendemain du passage de la tempête Aline, aucun dégât n’a été constaté sur les 11 barrages, dont le barrage du Boréon.

 En accord avec la DREAL,  et selon les consignes d’exploitation, nous avons procédé au « curage » du lac Boréon, afin de retirer les éléments (bois, boue, graviers, roches) entraînés dans la retenue par le passage de la tempête Aline, puis du phénomène Bernard le 24 octobre."

La remise en eau, progressive du barrage du Boréon, est prévu mardi 31 octobre prochain.