PHOTOS. Voici les uniformes que porteront certains collégiens des Alpes-Maritimes à la rentrée scolaire

Le département des Alpes-Maritimes s'est porté candidat pour l'expérimentation de la tenue scolaire. Tous les élèves auront ainsi droit à des T-shirt, des polos ou encore une veste zippée.

En septembre prochain, ils seront 1 700 collégiens, dans les Alpes-Maritimes, à s'habiller (presque) pareil pour aller à l'école. Le département va ainsi tester les uniformes dans cinq établissements scolaires :

  • Alphonse Daudet à Nice ;
  • Les Mimosas à Mandelieu-la-Napoule ;
  • Jean-Franco à Saint-Étienne-de-Tinée ;
  • Jean-Baptiste Rusca à Saint-Dalmas-de-Tende ;
  • L’Eau Vive à Breil-sur-Roya.

Des tenues scolaires siglées au nom de l'établissement et qui se composeront de neuf vêtements identiques pour chacun des élèves : trois T-shirts, deux polos manches courtes, deux sweat-shirts, un polo manches longues et une veste zippée. L'adolescent pourra cependant librement choisir son pantalon et ses chaussures.

240 € par uniforme

Un uniforme qui coûte 240 € par collégien. Soit un budget total pour les cinq établissements de 480.000  €, pris en charge par le Département (280 000 €) et l'État (200 000€). Les familles n'auront rien à payer.

Qu'en pensent les premiers concernés ? Les collégiens niçois d'Alphonse-Daudet, qui ont pu découvrir ce jeudi les nouveaux habits bleus et blancs qu'ils devront porter en septembre, sont partagés :

  • Je suis pour, car ça donne un sentiment d'appartenance au collège.
  • Je ne trouve pas ça très bien parce que certains veulent s'habiller comme ils le souhaitent et l'uniforme, ça enlève cette possibilité.
  • Des familles n'ont pas les moyens pour s'acheter les derniers T-shirt de marque.
  • La couleur bleue, ils auraient pu trouver mieux !
  • C'est confortable, ça va, j'aime bien !

La tenue des jeunes Azuréens est réalisée par une entreprise marseillaise, Fil Rouge. Elle sera remise aux familles concernées entre le 2 et le 6 septembre.

Atténuer les inégalités et le harcèlement ?

Que ce soit parmi les collégiens ou les adultes, dans la rue ou dans les commentaires sous nos vidéos en ligne, la question de la tenue scolaire unique suscite toujours autant le débat :

Mais pour Charles Ange Ginésy, le président du conseil départemental, l'objectif est d'"atténuer les différences sociales et les inégalités, lutter contre le harcèlement, réaffirmer les principes républicains, faire plus aisément respecter une tenue correcte exigée et accompagner une dynamique vertueuse en termes de discipline et de concentration".

Je n’ai pas la naïveté de croire que la tenue unique règlera tous les problèmes, mais l’expérience mérite d’être tentée, afin d’en évaluer les bienfaits.

Charles Ange Ginésy, président du conseil départemental

"Ce dispositif est destiné à réduire les différences sociales, à lutter contre le règne de l’apparence et à lutter contre toutes les formes d’inégalités ainsi que le prosélytisme", poursuit Laurent Le Mercier, inspecteur d'académie.

L'expérimentation est prévue pour durer deux ans. "Nous en tirerons les enseignements pour la prolonger et l’étendre si elle s’avère pertinente", précise Charles Ange Ginésy.