Plan de végétalisation du centre-ville de Nice, acte 2 : début des travaux place Grimaldi

Premiers coups de pioche sur la place Grimaldi. La deuxième phase du plan de végétalisation de la ville est en marche. Un virage vert déjà très critiqué... par l'opposition écologiste.

C'est une opération-phare pour le maire de Nice.

 

En plein centre-ville, de gros travaux ont commencé. Sur la place Grimaldi, ils débutent par la réfection des réseaux, préalable à la grande transformation.

 

Dans un premier temps il faut refaire tous les réseaux d'électricité, d'eau. Pour permettre de planter des arbres en pleine terre, il faut parfois les déplacer.

Luc Favier, directeur général adjoint aux Infrastructures, Métropole Nice Côte d'Azur

Car c'est bien de végétalisation qu'il s'agit. A terme, cette "Trame verte" Dante-Buffa-Grimaldi-Liberté sera un axe bordé de 270 arbres, avec moins de voies de circulation pour les voitures, mais une piste cyclable à double-sens en plus.

 

Ce nouvel aménagement s'incrit dans la politique plus générale de lutte contre le réchauffement climatique mise en avant par le maire.

Mon objectif est de faire baisser la pollution de la ville de 55% d'ici 2030 : CO2, NOx et tous les polluants... y compris le souffre rejeté par les ferries qui accostent dans le port de Nice.

Christian Estrosi, maire de Nice

Un plan vert critiqué

Un virage vert. Qui ne remporte pourtant pas l'adhésion massive des écologistes. Le Collectif citoyen 06, spécialisé dans les questions de climat, y voit des incohérences :

Il (Christian Estrosi) soutient l'agrandissement de l'aéroport. Il ne veut pas réduire la part de la voiture en ville. C'est ça qu'il faudrait faire plutôt que planter seulement quelques petits arbres.

Thierry Bitouzé, cofondateur du Collectif citoyen 06.

En attendant, les travaux avancent. Livraison de cette nouvelle "Trame verte" début 2023. La végétalisation devrait ensuite s'étendre sur l'axe Nord-Sud, en commençant par le boulevard Gambetta.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
travaux publics économie écologie environnement vélo transports