Présidentielle 2017 - Marine Le Pen à Nice veut lancer la révolution de la proximité

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jacques Paté

Marine Le Pen, candidate à l’élection présidentielle, dans un entretien à France 3 et France bleu, en direct de Nice,  évoque les enjeux régionaux en 20 minutes : la France des territoires, des régions, des campagnes, des commerçants, des écoles  et des élus de proximité. Extraits.

Entre deux petites phrases assassines pour son adversaire Emmanuel Macron "Monsieur Macron est le candidat de l’oligarchie, c’est Goliath, c’est le candidat du système", la candidate du Front National fait part de ses propositions pour redynamiser le pays en renforçant le rôle de L’Etat.
Elle dit vouloir lancer la révolution de la proximité.


► Les maires
"Je m’appuierai sur les maires et les conseillers départementaux. Ils récupèreront des compétences des intercommunalités et des conseil régionaux. Tout comme l’Etat.
Je propose de revaloriser les indemnités des maires des 35.000 communes françaises, de leur redonner plus de pouvoirs démocratiques et d’aménagement du territoire".
La candidate à l'élection présidentielle vilipende les Conseils régionaux qui "coûtent chers et qui ont aggravé la désertification en élargissant la décision politique des territoires."

► Les déserts médicaux
Pour lutter contre les déserts médicaux, Marine Le Pen propose un stage obligatoire de six mois en milieu rural pour les étudiants en médecine. Selon elle, "1 français sur 3 ne se soigne pas faute d’offre de soins de proximité."

► Ecoles et petits commerces
"Je pense que l’Etat doit jouer son rôle pour revitaliser les villes et les villages". Concernant les petits commerces, elle veut les protéger en gelant l’installation des grandes surfaces.
Elle propose de louer des locaux municipaux aux commerçants pour qu’ils puissent tester la ville avant de s’installer.  Elle veut lutter aussi contre la fermeture des écoles car "une école qui ferme, ce sont des jeunes couples qui ne s’installent pas."


► Transports, train et TGV
" J’ai une philosophie de proximité". La représentante FN souhaite aussi le développement des lignes de transport, l’achèvement de la ligne TGV Sud-Ouest vers l’Espagne. Pour elle, "l’égalité des citoyens passe par l’accès au service public".

► Les entreprises

« Je veux faire des économies mais pas sur les dépenses positives ».

Et d’évoquer  "les 9 milliards d’euro d’économies que l’on pourrait faire avec l’Union Européenne ".
Elle veut aider les PME et TPE qui sont "les murs porteurs" de l’économie et en finir avec l’économie des finances "chouchou des précédents gouvernements."
En agissant sur la fiscalité, délai de paiement et  accès au crédit  "les banques ne jouent pas leur rôle".

►Le vote FN des campagnes
Le Front National est arrivé en tête dans 19.000 communes françaises au 1er tour de cette élection présidentielle face à Emmanuel Macron d'En Marche!. Pour elle, le vote des campagnes est "un vote d’adhésion". "Ils veulent la révolution de la proximité, davantage de régulation. Ils veulent éviter la loi de la jungle car c’est cela le projet d’Emmanuel Macron."

Whirlpool
"On va mettre l’usine d'Amiens sous protection de l’Etat, l’Etat a les moyens."


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.