Rallye de Monte-Carlo 2020 : une mauvaise spéciale pour Ogier, 2e au classement

Sébastien Ogier concède quelques précieuses secondes à son rival Elvyn Evans lors de la 12e spéciale. / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Sébastien Ogier concède quelques précieuses secondes à son rival Elvyn Evans lors de la 12e spéciale. / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Elfyn Evans prend l'avantage sur son coéquipier de Toyota, Sébastien Ogier, qui lui concède 4"9 d'avance au terme de cette 12e spéciale sur les routes du rallye de Monte-Carlo.

Par H. L. / AFP

Il a suffi d'un petit moment d'hésitation... "J'ai été trop prudent dans la dernière spéciale et j'ai perdu 10s en seulement 4 km de glace, confie Sébastien Ogier. Mais ça reste quand même très serré".

Le Gapençais reste cependant optimiste avant la dernière journée de la compétition : "Je crois qu'on garde nos chances. N'importe quelle place sur le podium serait un solide résultat, mais c'est toujours pareil : tout le monde veut gagner le rallye de Monte-Carlo, c'est un rallye à part. Si j'ai la possibilité d'y arriver une fois encore, je vais essayer !"
Le pilote de l'écurie Toyota court après un septième titre au rallye Monte-Carlo, qu'il domine depuis 2014, date de sa première victoire. 
Sébastien Ogier, qui entame la dernière saison de sa carrière, va devoir redoubler d'attention pour remporter son pari. Car le Français s'est livré à un véritable à un mano-à-mano, ce samedi, avec son co-équipier Elvyn Evans. Au terme de la 11e spéciale, les deux coureurs affichaient une stricte égalité de temps au classement.

Neuville en ambuscade

Mais ce duel au sommet pourrait être perturbé par l'ambitieux Thierry Neuville (Hyundai), qui reste en embuscade avant la dernière journée. Le Belge a réussi un véritable hold-up lors de la 12e spéciale en grappillant près de 10 secondes à Sébastien Ogier.

Les trois hommes vont s'affronter dimanche pour les 4 dernières spéciales dans l'arrière pays niçois avant l'arrivée jugée en début d'après-midi à Monaco.
Ils livreront bataille sur le célèbre col du Turini et aussi pour remporter la "Power Stage" qui rapporte des points supplémentaires précieux au championnat du monde WRC, dont le Monte-Carlo est la première manche de l'année.

Le Français Sébastien Loeb (Hyundai) est lui toujours 4e mais relégué à plus de 2 min 24 secondes du leader, sous la menace du Finlandais Esapekka Lappi (MSport-Ford) à seulement 14 secondes derrière lui.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus