Réchauffement climatique. A Nice, l'appli Pepino lutte contre le gaspillage des fruits et légumes

Les légumes abîmés sont proposés à moindre coût sur l'application Pepino. / © France 3
Les légumes abîmés sont proposés à moindre coût sur l'application Pepino. / © France 3

Lancée début septembre à Nice, l'application Pepino met en relation producteurs et acheteurs de fruits et légumes. Elle lutte contre le gaspillage alimentaire en proposant moins cher des produits abîmés, fatigués ou hors calibres.

Par June Raclet

Une banane noircie, une salade fatiguée ou une carotte tordue. Autant de fruits et légumes qui finissent la plupart du temps à la poubelle avant même d'être achetés.

Pour éviter ça, la start-up niçoise Oui!Greens a lancé l'application gratuite Pepino début septembre. Elle met en relation producteurs et acheteurs pour proposer moins cher les fruits et légumes écartés de la vente. 

Selon Oui!Greens, 15 % de la production est écartée de la vente parce qu'elle est considérée comme hors calibre. 
 

 

Depuis sa création début septembre, Pepino aurait permis de sauver 2,7 tonnes de fruits et légumes


Une appli pour particuliers et professionnels 


Les producteurs de fruits et légumes prennent en photo ces produits fatigués ou abîmés et les postent sur l'application, avec un prix réduit. Un algorithme envoie alors une alerte aux acheteurs qui se sont inscrits sur l'application, en fonction de leurs critères

Ces acheteurs sont des particuliers mais aussi des professionnels, comme l'explique le créateur de l'application Pepino, Enzo Giusti : 

Selon la quantité et l'état du produit, l'appli identifie les acteurs de la filière alimentaire les plus susceptibles d'utiliser ce produit à temps. Ca peut être des particuliers mais aussi des restaurateurs, comme des bars à jus, des glaciers, des bistrots. 

Pour l'heure, Pepino compte environ 300 acheteurs pour une vingtaine de vendeurs. L'application niçoise compte s'étendre, elle devrait débarquer à Marseille et à Aix-en-Provence en 2019.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Nina Venditi, responsable épicerie étudiante

Les + Lus