Rien ne va plus entre Christian Estrosi et la maire de Rimplas

Le maire de Nice Christian Estrosi et Christelle d'Intorni, la maire de Rimplas. / © Montage photo France 3 Côte d'Azur
Le maire de Nice Christian Estrosi et Christelle d'Intorni, la maire de Rimplas. / © Montage photo France 3 Côte d'Azur

Depuis une semaine, la tension monte entre le maire de Nice et Christelle d'Intorni, maire de Rimplas, commune de 113 habitants dans les Alpes-Maritimes. Dernier épisode en date, l'élue menace de voter contre le plan local d'urbanisme de la métropole de Nice.

Par Laurent Verdi

C'est une histoire de désamour qui dure. Le 20 avril 2018 Christelle d'Intorni, également conseillère régionale en PACA, est exclue de l'Union pour la Région Paca, groupe de Christian Estrosi au conseil régional. 
La raison : la conseillère aurait attaqué la majorité régionale à plusieurs reprises.

Près d'un an après, début avril 2019, un article du journal Nice-Matin relance l'opposition entre les deux édiles. Christelle d'Intorni s'étonne des informations contenues dans l'article. Selon elle, Christian Estrosi soutient un de ses opposants, un candidat proche du Rassemblement National, dont fait partie Marine Le Pen. 
 

Christian Estrosi a publié une lettre sur son compte officiel Twitter dans laquelle il accuse sans le nommer le journal de vouloir "faire le buzz". Il nie fermement "tramer de tortueux complots visant à dézinguer unetelle ou à déstabiliser untel" avec un ton sarcastique.
 

Le communiqué de Christian Estrosi publié lundi sur Twitter. / © Christian Estrosi
Le communiqué de Christian Estrosi publié lundi sur Twitter. / © Christian Estrosi

 

Une proche d'Éric Ciotti


Christelle d'Intorni est une proche du député niçois Les Républicains Éric Ciotti. Elle l'avait soutenu ouvertement lors de sa campagne pour être élu à la tête de la fédération Les Républicains des Alpes-Maritimes.

A travers l'opposition entre la maire de Rimplas et le maire de Nice, c'est aussi la relation tendue entre Chritian Estrosi et Éric Ciotti qui se matérialise.

 

Opposition dans la métropole


Dans les faits, cette opposition Introni-Estrosi se matérialise par une menace de blocage au sein de la métropole Nice-Côte d'Azur. La maire de Rimplas menace de ne pas voter le prochain plan local d'urbanisme métropolitain. 

Elle n'avait déjà pas voté en septembre dernier la baisse du taux de taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) :



Il faut l'unanimité pour qu'il soit adopté or Christelle d'Intorni menace de ne rien signer si la métropole ne finance pas intégralement des travaux prévus sur sa commune comme l'explique ce reportage de Nathalie Layani et Richard de Silvestro :
 


Le village de Rimplas dans la Tinée et ses 113 habitants risquent bien d'être le caillou dans la chaussure de la métropole Nice Côte d'Azur, au moins jusqu'aux prochaines éléctions municipales à Nice et à Rimplas.

A lire aussi

Les + Lus