Sa mère avait été victime de maltraitance, naissance inespérée d'une petite pouliche à Nice

La responsable d'une association animalière de Nice a eu la surprise de découvrir une nouvelle venue parmi les 25 chevaux dont elle s'occupe à Saint-Isidore. Le carnet rose date du 20 mai dernier.

Frédérique Goutard prend habituellement soin de chevaux âgés ou qui ne courent plus dans les hippodromes mais un jour, elle a reçu une lettre du tribunal de police qui lui demande si elle souhaite que son association se porte partie civile dans une affaire de maltraitance animale. 

Trois chevaux ont été retrouvés dénutris à Ascros, village des Alpes-Maritimes. La gendarmerie et la direction départementale de la protection des populations ont saisi les animaux pour les éloigner de leurs propriétaires mal intentionnés. 

L'association Cheval libre 06, gérée par Frédérique Goutard, a ainsi récupéré la garde des équidés à l'issue de l'audience. 

Une jument avec "la peau sur les os"

Dans les trois chevaux récupérés, il y a un étalon, une jeune jument et une autre jument plus âgée. Le 20 mai dernier, Frédérique Goutard se déplace sur le lieu où elle s'occupe de ses 25 chevaux et elle aperçoit quelque chose de nouveau à l'extérieur. 

"Je vois la toute petite chose allongée, je me dis qu’est-ce que c’est, est-ce que c’est vivant et je me suis précipité pour la mettre debout", s'étonne-t-elle. 

Il s'agit d'une petite pouliche qui vient tout juste de naître et son arrivée n'était pas du tout prévue comme le raconte la présidente de Cheval libre 06 :" La maman jument était très âgée et pas encore pucée, elle était tellement maigre et fatiguée.

Nous avons mis notre énergie à la nourrir, mais cette jument n’avait pas de ventre, on n’aurait pas cru qu’elle attendait une petite" .

C'est donc de cette manière qu'est arrivé le 26ᵉ cheval de l'exploitation et elle a été baptisée "Belle de mai".

Une énergie au service des chevaux

Autant de chevaux, c'est presque un métier à temps plein. Frédérique Goutard peut compter sur cinq bénévoles et sur la générosité de deux familles qui lui mettent deux terrains à disposition pour ses animaux, un à Saint-Isidore et un autre sur la commune de Contes, à l'est de Nice. 

"Heureusement que j'ai mes amis niçois qui m'aident dans la gestion de ces chevaux", se réjouit-elle, car sa famille est en Bourgogne et son mari est décédé il y a trois ans. 

Frédérique Goutard travaille donc comme esthéticienne à mi-temps pour financer son exploitation et espère continuer à s'occuper de ses chevaux le plus longtemps possible ainsi que la nouvelle venue, "Belle de mai". 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité