Sécheresse : le lac du Broc presque à sec, des oxygénateurs installés pour sauver les poissons

Publié le Mis à jour le
Écrit par Maxime Meuneveaux .

C'est un triste spectacle pour les amoureux de la nature. Le Lac du Broc, situé sur les hauteurs de Nice, est quasiment à sec. Face aux conséquences pour la faune et la flore, des oxygénateurs ont été installés en urgence.

C'est d'ordinaire une belle étendue d'eau, aux reflets turquoise, située entre Carros et La Roquette-Sur-Var, à l'ouest du fleuve Var.

Le lac du Broc est bien connu pour les amateurs de randonnée, de pêche et de détente en plein air.

Pourtant, depuis quelques jours, il s'est métamorphosé. Place désormais à une vaste étendue caillouteuse, où subsistent encore ça et là quelques rares parcelles d'eau.

Voyez sur cette carte les effets de la sécheresse cet été sur le lac 

A certains endroits,  il manque quasiment 8,5 mètres d'eau par rapport au niveau normal du lac

C'est bien simple, je ne l'ai jamais vu aussi bas, alors que je pêche depuis l'âge de 12 ans 

Jean-Luc Cerutti, président de la Fédération de pêche des Alpes-Maritimes.

Une véritable catastrophe écologique, pour la faune comme pour la flore. D'autant que le lac est directement relié à la nappe phréatique.

Pêche et accès interdits

Le lac du Broc, bien connu des pêcheurs, abrite d'ordinaire de nombreux poissons. Notamment des carpes et des brochets.

Mais face au manque d'eau, leur place pour vivre a été considérablement réduite. D'ailleurs, il y a deux semaines, la pêche a dû y être tout simplement interdite, pour éviter de décimer ce qu'il reste de poissons.

L'accès au lac est également très restreint, et il est d'ailleurs interdit d'y pénétrer à pied. Une mesure de sécurité, face au risque d'enlisement dans la vase.

Des oxygénateurs installés

Aujourd'hui, face au risque de disparition complète du lac, des mesures d'urgence ont dû être prises.

A commencer par l'installation de plusieurs oxygénateurs d'eau grand format par la Fédération de pêche des Alpes-Maritimes. Ces drôles de machines ont été installées dans la poche d'eau principale, où les poissons se sont regroupés. 

Ils fonctionnent de 18h à 6h du matin, lorsqu'il n'y a plus de vent.

"Ce sont des grosses hélices, qui provoquent des remous et permettent d'apporter de l'oxygène dans l'eau", explique le président de la Fédération de pêche des Alpes-Maritimes.

Sauver un maximum de poissons

En tout, selon la Fédération de pêche, il pourrait y avoir 40 tonnes de poissons dans ce bassin réoxygéné par deux machines. Et il est crucial d'en sauver un maximum

Car ils ont un rôle majeur sur l'évolution du lac. "Sans ces poissons, qui agissent comme des régulateurs, on obtiendrait de l'eau "morte", sans vie, et qui va rapidement devenir verte et envahie par les algues", explique Jean-Luc Cerutti. 

Reste à savoir si ces oxygénateurs seront suffisants. 

Seul espoir face à cette situation: de possibles pluies, attendues dans les prochains jours, pourraient permettre d'éviter une catastrophe écologique annoncée. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité