La Socca chips de Nice perd une bataille judiciaire à Aix-en-Provence

Luc Salsedo, créateur de la Socca Chips. / © DR
Luc Salsedo, créateur de la Socca Chips. / © DR

En appel, le concurrent Marseillais de la spécialité niçoise Socca Chips a obtenu le droit de commercialiser ses chips de pois chiche.

Par Michel Bernouin

Dans la guerre de la chips de pois chiche, Marseille vient de gagner une bataille contre Nice. La cour d’appel d’Aix-en-Provence déboute le niçois Luc Salsedo, créateur de Socca Chips, de son action contre son concurrent des Bouches-du-Rhône.

Le chef niçois avait attaqué pour "plagiat et concurrence déloyale" la société Family Chips, basée aux Pennes-Mirabeau dans les Bouches-du-Rhône, qui proposait un produit similaire au sien : des chips de pois chiche présentées dans un sachet transparent. Un copiage inadmissible, et une décision de justice incompréhensible pour le cuisinier niçois.

En mai 2016, la justice donnait en effet raison à Luc Salsedo et interdisait à Family chips de commercialiser sa version de la chips de socca. Mais la société provençale a fait appel, et le jugement rendu cette semaine infirme le précédant : ses chips de pois chiche ne sont pas un plagiat et leur vente est licite.

Luc Salsedo vient de poster sur les réseaux sociaux une courte vidéo pour "rassurer" ses clients :

"Socca Chips ne s’effrite pas. Que ce soir Marseille ou n’importe quelle autre ville, je ne veux aucune guerre. Je veux juste qu’on respecte mon travail et celui de mes équipes."
 





A lire aussi

Sur le même sujet

Le berger de Caussols devant la cour d'assises des Alpes-Maritimes (06)

Près de chez vous

Les + Lus